camernews-poissons

Le Cameroun multiplie des initiatives dans l’aquaculture pour booster sa production de poissons

Le Cameroun multiplie des initiatives dans l’aquaculture pour booster sa production de poissons

Le gouvernement camerounais vient de lancer, avec le concours de la FAO, le projet intitulé «Appui au développement de l’élevage du tilapia en cage au Cameroun». Ce projet doté d’une enveloppe de près de 300 millions de francs Cfa consiste en la production locale des alevins, afin d’approvisionner les aquaculteurs du pays.

Ces alevins devront certainement permettre une productivité maximale dans les centres de production intensive, dont le gouvernement a lancé la construction dans plusieurs régions du pays en 2014. La première unité de ce type a été inaugurée dans la localité de Meyomessala, dans la région du Sud. En plus de l’encadrement et des différents appuis apportés aux jeunes aquaculteurs, ces structures abritent des étangs modernes pour la production du poisson.

En plus de ces centres spécialisés, le gouvernement camerounais multiplie des agropoles de production de poissons depuis au moins 2 ans. Les deux derniers en date sont ceux inaugurés le mois dernier dans les localités de Ngoulémakong et de Limbe, respectivement situées dans les régions du Sud et du Sud-Ouest, où il est attendu une production de plus de 1000 tonnes de poissons par an sur le court terme.

L’objectif visé par cette multitude de projets dans le domaine de l’aquaculture, apprend-on du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, est de porter la production aquacole du pays à 100 000 tonnes de poissons par an, contre un peu plus de 1000 tonnes actuellement, sur une production nationale officiellement estimée à environ 176 000 tonnes.

Pour rappel, le déficit actuel de production du poisson au Cameroun est estimé à environ 250 000 tonnes. Pour combler ce déficit, le pays exporte pour environ 100 milliards de francs Cfa de poissons par an, pendant que des chalutiers étrangers sont constamment arraisonnés sur les côtes du pays pour pêche illicite.

 

camernews-poissons

camernews-poissons