camernews-corruption

Le Cameroun exclut 146 entreprises des marchés publics, pour « fraude, corruption, filouterie, etc.»

Le Cameroun exclut 146 entreprises des marchés publics, pour « fraude, corruption, filouterie, etc.»

Le ministère des Marchés publics au Cameroun vient d’exclure 146 entreprises de tous les processus d’accès aux marchés publics dans le pays, a-t- appris de sources proches du dossier. Des motifs invoqués pour ces exclusions sont : la «fraude,  la corruption, la filouterie, et le détournement des deniers publics».

Outre ces exclusions, aucune autre sanction prise à l’encontre de ces entreprises n’a été révélée. A l’accoutumée, face à de pareilles exclusions, les responsables des entreprises ainsi exclues de la commande publique changent simplement le nom de leurs structures ou des gérants, pour renouer avec les marchés publics.

En conséquence, du fait de ces opérateurs économiques indélicats et malgré les sanctions finalement peu dissuasives du ministère des Marchés publics, de nombreux chantiers sont toujours à l’abandon dans le pays et des nombreux marchés généralement mal exécutés. Du côté des entrepreneurs, ces phénomènes sont généralement le fait de l’Etat lui-même, qui ne paye pas ses prestataires dans les délais raisonnables.

 

camernews-corruption

camernews-corruption