Le Cameroun et l’UE s’assurent de la mise en œuvre efficace de l’APE

C’est à Bruxelles, le siège de l’Union européenne que le Cameroun et l’Union européenne (UE) viennent de réaffirmer leur engagement à l’Accord de partenariat économique (APE). Ce nouvel engagement qui est intervenu au terme de la 1ère réunion du Comité y dédié, a été présenté comme «l’instrument privilégié de la coopération économique et commerciale» entre les deux parties.
A Bruxelles, les échanges entre les représentants du Cameroun et ceux de l’UE ont  porté sur le calendrier de libéralisation des produits européens, l’impact fiscal de la libéralisation pour le Cameroun, les besoins d’appui concernant notamment la coopération au développement en vue d’assurer la mise en œuvre efficace de l’APE, mais aussi les règles d’origine au sujet desquelles la partie camerounaise a soumis un projet de protocole. Un groupe de contact a été mis sur pied dans le même temps, avec pour objectif de faciliter les échanges sur les questions agricoles, pastorales et halieutiques.
Une version intérimaire de l’APE est entrée en application le 4 août 2014 entre le Cameroun et l’UE, après la notification de sa ratification par le président Paul Biya le 25 juillet de la même année.
Il vise l’accès en franchise de droits de douane et sans contingent sur le marché européen des exportations du pays, qui, dans l’autre sens ouvrira progressivement, à hauteur de 80%, son marché aux produits européens sur une période transitoire étalée jusqu’en 2023.