Le Cameroun et la France signent 4 conventions

Evaluer à un montant global de 76 milliards de F, ces accords de partenariat seront signés ce vendredi en présence des deux chefs d’Etat à Yaoundé, dans le cadre de la visite du président français

Au total, quatre conventions de l’Agence française de développement (AFD), évaluées à 76 milliards FCFA, seront signées vendredi, 03 juillet 2015, à l’occasion de la visite au Cameroun du président français François Hollande, indique un communiqué de l’Ambassade de France au Cameroun.

[Conventions] La première convention, sous la forme d’un prêt souverain de 42,6 milliards de F, cofinancé par le Contrat de désendettement et de développement (C2D) à hauteur de 39,3 milliards de F, vise le développement urbain de trois capitales régionales du pays, notamment Bafoussam (Ouest), Bertoua (Est) et Garoua (Nord). Il s’agit principalement d’améliorer, la mobilité urbaine et le désenclavement des quartiers; l’accès aux services urbains de base; le cadre urbain et l’image des villes. Il est aussi question de renforcer les capacités des communautés urbaines, le développement économique et la création de revenus.

La deuxième convention, constitue également un prêt souverain de l’AFD et du C2D. Soit un montant 29,5 milliards de F destiné aux accès complémentaires du second pont sur le Wouri à Douala, la métropole économique, dont le coût de la construction en cours s’élève à 87,2 milliards de F. Cet argent servira à construire un nouvel accès à la zone industrialo-portuaire du Port autonome de la ville et une bretelle vers l’ancien pont et sur divers importants aménagements visant à fluidifier la circulation.

En troisième position, une convention qui autorise une subvention de l’ordre de 655 millions de F. Elle est destinée au financement du projet-pilote d’appui à l’investissement productif au Cameroun de la diaspora, avec pour objectif le soutien aux niveaux institutionnel et de l’accompagnement des promoteurs dans les deux pays et au niveau des services financiers au Cameroun.

Et la dernière convention, que signeront les présidents Biya et Hollande, permet l’affectation de 3,3 milliards de F, sur le 2ième C2D, pour la mise en œuvre des dispositifs innovants d’appui aux petites et très petites entreprises rurales des filières agricoles, leur permettant ainsi de se développer et de faciliter leur accès aux crédits.