camernews-beac

Le Cameroun démarre l’année 2016 en fanfare sur le marché des titres publics de la BEAC

Le Cameroun démarre l’année 2016 en fanfare sur le marché des titres publics de la BEAC

Le 27 janvier 2016, le Trésor public camerounais a de nouveau émis des Bons du Trésor (à durée de maturité de 52 semaines) pour un montant de 7 milliards de francs Cfa sur le marché des titres publics de la BEAC. Cette seconde opération de l’année 2016 a été précédée le 13 janvier dernier par une émission de titres à 13 semaines, dont les résultats sont plutôt flamboyants, a annoncé la Banque d’émission des six pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RCA, Tchad) dans un communiqué officiel.

En effet, alors que le Trésor public camerounais ne sollicitait qu’une enveloppe de 7 milliards de francs Cfa, ce sont 30,3 milliards de francs Cfa qui ont été mis sur la table par les spécialistes en valeur du Trésor (SVT), ce qui révèle un taux de couverture de la demande de 432%, assorti de taux d’intérêts allant de 2,05 à 5,7%, soit un taux moyen pondéré de 2,3%.

Avec ces résultats, le Cameroun a fait mieux que le Gabon et le Tchad, qui ont également lancé leurs opérations de l’année 2016 sur le marché de la BEAC le 20 janvier dernier. Si les souscriptions à l’emprunt gabonais ont doublé l’enveloppe de 10 milliards de francs Cfa sollicitée, pour un taux d’intérêt moyen de 3% ; le Tchad, lui, n’a guère réussi à mobiliser les 15 milliards de francs Cfa qu’il espérait recevoir.

Officiellement, le pays d’Idriss Déby n’a récolté que 9 milliards de francs Cfa au taux moyen de 3,1%, soit 60% seulement de couverture de la demande. De plus, selon la BEAC, un seul SVT sur les sept agréés pat l’Etat tchadien a participé à cette opération inaugurale de l’année 2016.

camernews-beac

camernews-beac