Le Cameroun Commodities Exchange devrait consacrer le financement par récépissé d’entrepôt

Le Cameroun Commodities Exchange devrait consacrer le financement par récépissé d’entrepôt

Le lancement annoncé au Cameroun d’une bourse des matières premières, le Cameroon Commodities Exchange (CCX), devrait consacrer l’entrée en vigueur d’un nouveau mode de financement dans le pays, à savoir le récépissé d’entrepôt. Ce document qui sera délivré aux producteurs ou négociants ayant entreposé des produits pour commercialisation sur le CCX, pourrait permettre à son détenteur de garantir un crédit auprès d’une banque ou un établissement de microfinance, apprend-on.

Afin d’implémenter ce mécanisme qui sera une grande première dans le pays, le cabinet Eleni, qui conseille le gouvernement camerounais sur le projet de création du CCX, suggère qu’au moins deux banques locales parrainant un réseau d’établissements de microfinance (Emf) soient mises à contribution pour un début, afin que celles-ci conçoivent des produits de financement par récépissé d’entrepôt.

Cependant, souligne le cabinet Eleni dans son étude de faisabilité, «d’importants programmes de renforcement des capacités devront être organisés à l’intention des banques et de leurs agences, afin de les aider à concevoir des produits et des procédures de financement par récépissés d’entrepôt pour les producteurs des matières premières en zone rurale».

L’étude insiste sur la nécessité de s’appuyer absolument sur des institutions bancaires parrainant un réseau d’établissement de microfinance parce que, apprend-on, même si un Emf est candidat au financement par récépissé d’entrepôt, sa «limite de crédit par client pourrait être trop petite», surtout pour les grands producteurs ou négociants.

Par ailleurs, fait remarquer le cabinet Eleni, «le règlement d’un prêt octroyé dans le cadre du financement par récépissés d’entrepôt par la chambre de compensation de la Bourse serait difficile, car l’Emf ne sera pas une banque de règlement de la Bourse. Elle peut cependant avoir un compte à la banque de règlement du CCX, probablement sa banque partenaire/de parrainage, qui pourrait être utilisée à cet effet».

camernews-ccx

camernews-ccx