Le Cameroun augmente les effectifs militaires à ses frontières avec le Tchad et la RCA

Yaoundé, Cameroun (IINA) – Le Cameroun a décidé de redoubler de vigilance à ses frontières Nord et Est. Les autorités de Yaoundé ont mis sur pied une vaste opération en vue d’augmenter les mesures de sécurité entre le Cameroun et la Centrafrique d’une part, et le Cameroun et le Tchad, d’autre part.

Le gouvernement camerounais entend par cette opération inédite d’augmenter les effectifs militaires aux frontières entre les deux pays où sont déployés des troupes d’élite, en l’occurrence le Bataillon d’intervention rapide (BIR) et la Brigade mixte motorisée (BMM). Il est annoncé également le survol aérien par hélicoptères des chaines montagneuses dans ces zones où se cacheraient des bandes armées qui attaquent de manière sporadique des localités environnantes.

Le ministre camerounais de la Défense justifie ce déploiement militaire par la multiplication des attaques terroristes de Boko Haram à N’djamena, la capitale tchadienne, mais aussi, par l’insécurité sans cesse grandissante à la frontière avec la Centrafrique.