Le Burkina Faso abritait cinq réfugiés camerounais au 31 mars 2016

C’est ce qu’on retient des statistiques rendues publiques le 20 juin dernier par le HCR, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des réfugiés

 

Au 31 mars 2016, au total 33.000 réfugiés dont 32.229 Maliens ont été recensés au Burkina Faso, a annoncé le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés.

Selon les statistiques du HCR, parmi ces réfugiés, 1.559 sont dans les villes urbaines et 8.550 hors des camps.

Chez les réfugiés urbains, on dénombre 50 Rwandais, 68 Congolais (43 de Brazzaville et 25 de la RDC), 31 Burundais, 04 Ivoiriens, 185 Centrafricains, 113 Tchadiens, 16 Togolais, 09 Soudanais, 05 Camerounais, 01 Erythréen et 01 Pakistanais.

 

Le 20 juin de chaque année est célébrée la journée mondiale des réfugiés. Cette année au Burkina Faso, l’évènement a été célébré dans le nord du pays où se trouvent la majorité des déplacés Maliens.

Depuis 2012, le Mali, qui partage une large frontière avec le Burkina Faso, est en guerre contre des rebelles sécessionnistes, notamment dans sa partie nord, obligeant des milliers de Maliens à se réfugier sur le sol burkinabè.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) indique avoir besoin “de toute urgence de 2,5 millions de dollars américains pour apporter aux réfugiés maliens l’assistance dont ils ont besoin pour survivre”.