Le brillant journaliste a rendu l’âme ce dimanche matin à l’hôpital Jamot de Yaoundé.

Les amis et connaissances d’Ateba Biwolé, journaliste au quotidien privé,Le Jour, ont appris avec beaucoup de douleur la nouvelle de sa disparition subite ce 6 décembre 2015. Le chef du service sport a poussé son dernier soupir ce dimanche matin, terrassé par une courte maladie.
Toujours à la recherche des informations, Ateba avait à plusieurs reprises subi les risques du métier. En septembre 2011, le journaliste avait copieusement été battu par des policiers du Groupement Spécial d’Opération au quartier Anguissa à Yaoundé alors qu’il observait une rafle policière.
En Janvier 2012 alors qu’il est envoyé en mission au Gabon pour la couverture médiatique de la Can 2012, le pauvre avait passé un sale temps à la frontière Cameroun-Gabon.
Il laisse un grand vide à combler dans Le Jour et toute la famille de la presse camerounaise.