L’Australie en ligne de mire

Les Lions indomptables ont eu droit à une autre séance d’entraînement hier à Saint-Pétersbourg, avant la reconnaissance du stade ce jour

 

Le temps n’est pas très clément en ce moment à Saint-Pétersbourg. Il fait plutôt froid et la pluie est tombée durant l’après-midi. Ce qui n’a pas empêché la séance d’entraînement des Lions indomptables prévue à 18h (16h au Cameroun). Le tout, loin des regards de quelques supporters camerounais qui ont fait le pied de grue aux abords du stade pour apercevoir, ne serait-ce, que le bus de leur équipe. Il s’agit de la deuxième séance depuis leur arrivée dans la capitale des Tsars lundi dernier. Même s’il était plus question de décrassage pour ceux qui ont joué dimanche face au Chili. Les choses étaient donc plus sérieuses hier mardi, avec déjà en tête le match crucial de demain contre l’Australie. En matinée, Christophe Manouvrier, le préparateur physique, a proposé du travail de musculation à l’hôtel Corinthiens où l’équipe a pris ses quartiers. Il faut dire qu’un accent particulier est mis sur le physique puisque les Lions indomptables disputent leurs trois matchs sur une semaine, à des intervalles rapprochés.
Le point positif est que tout le monde s’est entraîné. Même Franck Zambo Anguissa sorti sur blessure dimanche. « Ce n’était rien de grave. Il a retrouvé les autres », rassure Vincent de Paul Atangana, le Team Press Officer. Comme l’affirme le sélectionneur national Hugo Broos, la défaite 0-2 contre le Chili est déjà oubliée. Maintenant, les Lions indomptables n’ont en tête que la rencontre de ce jeudi (16 h au Cameroun) qui sera déterminante pour leur survie dans cette coupe des Confédérations Russie 2017. L’équipe aura droit à des séances de visionnage des matchs des Socceroos (contraction de soccer et kangourou), notamment celui contre l’Allemagne où l’Australie, champion d’Asie en titre, a mieux résisté que prévu aux champions du monde. Le Cameroun est donc prévenu.
Le programme de ce jour prévoit la traditionnelle conférence de presse d’avant-match, suivie de la reconnaissance du tout nouveau stade de Krestovski, un véritable bijou en forme de soucoupe volante, avec toit rétractable et posé sur une île. En attendant, la sélection australienne était annoncée hier soir à Saint-Pétersbourg, en provenance de Sotchi.