camernews-depute

L’Assemblée Nationale valide le projet de loi de finances 2017 de 4373 milliards de FCFA

L’Assemblée Nationale valide le projet de loi de finances 2017 de 4373 milliards de FCFA

Ce projet de budget gouvernemental est désormais soumis en seconde lecture au Sénat, la chambre haute du Parlement camerounais, qui devrait également l’entériner sans amendements majeurs, comme à l’accoutumée.

Les Députés camerounais ont adopté au petit matin du 3 décembre 2016 le projet de loi de finances 2017 proposé par le Gouvernement. Ce projet de budget est équilibré en recettes et dépenses à la somme de 4373 milliards de FCFA. Il est en hausse de 3% par rapport à l’année 2016.

Confectionné dans un contexte de baisse des recettes pétrolières qui constituent généralement 25% de l’enveloppe budgétaire nationale, des observateurs notent que «le budget de l’État du Cameroun pour l’année 2017 institue plus de 40 nouvelles mesures fiscalo-douanières, la restauration d’anciennes taxes supprimées, mais aussi des exonérations, notamment sur des produits de grande consommation comme le riz, ou encore des équipements et autres outils agro-pastoraux».

Dans le détail, ce projet de loi de finances déposé le 21 novembre au Parlement se veut prudent en tablant sur un baril à 40 dollars. Ce qui devrait engendrer des revenus du secteur pétrolier de l’ordre de 495,1 milliards de FCFA, en progression de 12% par rapport à 2016. Les recettes propres s’élèvent 3143,3 milliards de FCFA (71,8% du montant total, en hausse de 9,6% par rapport au présent exercice), dont 2519,13 milliards de FCFA (57,6% de l’enveloppe) proviennent de la fiscalité.

Ce budget est également bâti sur des hypothèses gouvernementales de 6% de croissance et de 3,3% d’inflation en 2017 – tandis que le FMI les projette respectivement à 4,2% et 2,2%. Les déficits jumeaux (budgétaire et commercial) sont quant à eux attendus à 3,3% et à 3,6%. Les investissements publics sont estimés à 1586,9 milliards de FCFA, soit 36,3% de l’enveloppe globale, et évoluent de 4% par rapport au budget en vigueur.

camernews-depute

camernews-depute