camernews-longue-longue-insecurite

L’artiste Longuè Longuè annonce son retour au Cameroun samedi prochain. Il sollicite auprès de ses fans, un soutien financier.

L’artiste Longuè Longuè annonce son retour au Cameroun samedi prochain. Il sollicite auprès de ses fans, un soutien financier.

Incarcéré depuis environ trois ans à la prison de Liancourt en France, Simon Longkana Agno, alias Longuè Longuè vient d’annoncer en trois lignes sur la toile, son retour au Cameroun.

«Merci à tous ceux qui m’ont soutenu jusqu’ici de près ou de loin. Si tout se passe comme prévu, mon transfert pour le Cameroun sera effectif Samedi (le 27 septembre 2014, ndlr) » a écrit l’artiste devenu très célèbre dès son premier Album intitulé « Ayo Africa » sorti en 2001. Presque ruiné actuellement par des années de détention en hexagone, Longue Longue fait savoir dans le même message qu’il a besoin d’un coup de main pour son retour au bercail. «Une quête est ouverte à cet effet (son transfert pour le Cameroun, ndlr) pour ceux qui sont intéressées, INBOX. Merci à tous mes fans ».

En 2011, Longkana Agno Simon avait été condamné en France à huit ans d’emprisonnement ferme pour « Viol sur mineure ». Au commencement de l’histoire, une plainte de l’épouse de l’artiste qui accuse ce dernier d’avoir violé sa nièce mineure de 17 ans. Une accusation que Longue Longue a toujours niée. « Je suis innocent à 100%. Je suis innocent. Vous savez, pour une procédure criminelle ici en France, on ne vous libère pas au bout de trois mois. Vous avez vu en 2005 lorsqu’on m’a interpellé, au bout de trois mois, la juge m’a libéré parce qu’elle avait plus d’un doute. Alors que le minimum en matière de peine en matière criminelle est d’un an. J’ai été en situation irrégulière en 2005, je l’ai toujours été, je n’ai jamais eu des papiers en France, je me suis marié pour avoir des papiers. Malheureusement, ces papiers je ne les ai pas eus. Voilà ! Le juge m’a libéré en 2005 parce que le dossier était vide, il n’y avait que des contradictions. Après 55 mois de contrôle judiciaire que j’ai respecté, on m’a jugé, condamné et la cour, la chambre d’instruction m’a libéré eu bout de quatre mois. Imaginez quelqu’un qu’on condamne à dix ans. Quatre mois et dix jours après, on le libère, ça veut tout dire. Un juge de la chambre d’instruction s’est ouvert à mon avocat pour lui dire qu’il y a un doute dans cette affaire… . La justice française m’a remis mon passeport. J’aurais pu rester au Cameroun. Je suis revenu de mon propre gré parce que je veux que la lumière soit faite sur cette affaire. Et un jour, la lumière sera faite. Je vais vous dire que ce n’est pas parce que je suis incarcéré que cette dame va penser qu’elle a gagné la partie. Sachez que même dehors il y a des prisonniers. Prisonniers de.. 1’échec social, prisonniers de la maladie, prisonniers de la pauvreté. La vraie prison, c’est la prison morale! » avait déclaré l’artiste dans une interview publiée il y a un mois chez nos confrères de Mutations.

Si Longue Longue est effectivement transféré samedi prochain en prison au Cameroun, ce sera l’aboutissement d’un dossier de transfèrement qui traine depuis neuf mois. Selon des sources proches du dossier, l’artiste aurait préféré la prison de New-bell à Douala sa ville natale pour purger le reste de sa peine.

 

 

camernews-longue-longue-insecurite

camernews-longue-longue-insecurite