Lady Ponce épouse Douala

Des noces de musique célébrées fin juillet au Saint John’s Plazza dans un « Bain de Sons ».

Le privilège pour Douala, lieu économique par excellence du Cameroun.
Qui a quitté ses atours sérieux de business place pour se laisser attendrir par les sirènes de l’art. Ou plutôt une sirène. Au cours d’une double célébration. Un mariage musical avec Lady Ponce. Moment aussi de souhaiter Happy Birthday à sa belle, 24h après son jour de naissance un 24 juillet. Au Saint John’s Plazza, très prisé pour les hyménées, Douala a dit son amour à sa Lady par l’affluence et les tonnerres d’applaudissements des invités. Mrs Ponce a, quant à elle, prononcé ses vœux à travers un « Bain de Sons », du nom de son dernier et cinquième album. Deux jours avant le dîner-spectacle, elle justifiait son choix de Douala pour la présentation de cet opus, après Yaoundé en mai 2015.
Estimant qu’avec la capitale économique, la ville sur les berges du Wouri a été importante dans sa carrière. Deux cités, deux métropoles. Quant à la célébration de sa naissance, pour que l’ancien KamerunStadt sente bien son statut de privilégié, la chanteuse a rajouté : « je ne me rappelle pas de la dernière fois où j’ai fêté mon anniversaire. C’est qu’on a tellement travaillé sur ce dernier album que j’ai décidé de m’offrir quelque chose de particulier. » Un instant partagé donc avec le chef-lieu de la région du Littoral à travers une soirée dédicace.

Et pour en revenir au spectacle-mariage, Lady Ponce Douala a démontré le sérieux de son engagement. Faisant son entrée dans une robe-bustier blanche de mariée. Et pour les premières notes de son opus de 18 titres, elle a accepté son bien-aimé, incarné sous les traits du public présent, tel qu’il est, faisant la promesse de ne pas chercher à le changer avec « Poisson fumé ». « Obale ma », magnifique rythme lent dédié au Tout-Puissant, « Mes fans », « Vanité », « La la la » seront aussi de la partie. Tout comme « Koum Koum Koum », son featuring avec le groupe X-Maleya, qui a fait partie des invités de marque de ces notes musicales. Autres artistes conviés, Linda Raymonde, Hervé Nguebo, l’humoriste Moustik Karismatik. Egalement, « Willy le Sicilien », le « fils » de Lady Ponce.
Autant de personnes avec lesquelles elle va partager plus tard son gâteau d’anniversaire.
Et la fête va connaître des moments d’intensité, la mariée s’étant changée dans une tenue qui donnait plus à voir de ses coups de rein électrisants. Le marié les gardera en tête, même bien après le rendez-vous de Lady avec Libreville au Gabon dans quelques semaines.