La Société des palmeraies de la ferme suisse au Cameroun a dégagé un bénéfice de 123 millions FCFA en 2017

La Société des palmeraies de la ferme suisse (Spfs), filiale camerounaise de Socfin, informe qu’elle a réalisé un bénéfice de 123,3 millions FCFA en 2017 contre 12,9 millions FCFA en 2016.

Les performances de l’exercice 2017 s’expliquent par une augmentation de la production de la raffinerie (50 T/j) qui a commercialisé 5 429 tonnes d’oléine raffinée. L’agroindustriel informe par la même occasion qu’elle peut se permettre de prélever 10% de bénéfice distribuable en faveur de l’actionnaire unique Socapalm, une autre filiale de Socfin.

La Société des palmeraies de la ferme suisse est active au Cameroun dans la production, la transformation et la commercialisation d’huile de palme raffinée, notamment la marque « Palm’Or ».

Depuis 2004, d’importants investissements ont été consentis afin de moderniser la raffinerie de la Spfs à Edea (Littoral) et, tout particulièrement, d’améliorer ses performances.

Une unité de production de biocarburant (à base de stéarine) a en outre été inaugurée en 2007 pour que la société puisse disposer d’un combustible écologique destiné à alimenter ses engins et groupes électrogènes.

S.A