camernews-mbella

A la rencontre d’Edith Mbella

A la rencontre d’Edith Mbella

Culturebene est allé à la rencontre d’Edith Mbella passionnée d’art, collectionneuse, marchande, commissaire et expert en art rituel.

Qui est Edith Mbella?

Avant tout Edith Mbella est une passionnée d’art, collectionneuse, marchande, commissaire et expert en art rituel d’Afrique centrale. Je découvre l’art rituel à Paris auprès du Marchand René Garcia et j’achève mon initiation grâce aux conseils de Marc Léo Felix du Basin Art History Research Center de Bruxelles. De 1998 jusqu’ en 2010 je dirige Oba African Art Gallery à Barcelone. Et de 2010 à 2015 Edith Mbella Gallery à Madrid. J’ai toujours milité pour une meilleure connaissance et une grande divulgation des arts d´Afrique. mon autre combat est pour une présence féminine dans les métiers d’art.

Qu’est-ce que l’Art Rituel?

C’est un art religieux en opposition à l’art décoratif. Les sociétés à croyance animiste commandaient à leurs artistes de réaliser des objets propre à leur culture telle que les masques, les statues, ces sculptures étaient utilisées durant des cérémonies rituelles bien déterminées à un moment précis, devenaient des objets sacrés souvent considérés comme des réceptacles d’énergie, on les attribuaient des pouvoirs de médiateurs entre le monde visible et invisible. La notion utilisation pour un rite est importante.

Est-ce que tu penses que cela se pratique bien au Cameroun?

Si j’ai bien compris votre question vous souhaiteriez savoir s’il existe des marchands d’art rituel au Cameroun, je ne veux pas rentrer dans des polémiques mais je pense que ce métier est galvaudé chez nous on trouve très peu de vrai connaisseur et de bon marchand. Il existe une confusion énorme on nous confond souvent avec les marchands d’artisanat c’est deux métiers complètement différents.

Quelle est ta particularité? Qu’apportes-tu de plus dans l’Art Rituel?

Une meilleure compréhension de cet art comme je l’ai dit au-dessus: les gens continuent à faire l’amalgame entre artisanat et art rituel (également connu comme art traditionnel ancien ou art premier d´Afrique noire). J’espère sincèrement que grâce aux expositions futures à l´Espace Bolo j’aurai l’occasion de revenir sur la question et apporter des précisions.

Qu’est ce qui t’amène au Cameroun?

D’ abord retrouver les miens!! Professionnellement user de mon expérience pour continuer à divulguer la culture africaine à partir de l’Espace Bolo comme un laboratoire permettant pour des jeunes artistes, l´objectif est de les orienter. Un projet de E-commerce d´art, et design made in Africa est également en préparation. Depuis mon installation à Douala en fin 2015. Nous avons monté Bolo Résidence: des appartements hôtel singulier, où l´art est omniprésent avec des objets divers: notre propre collection mais également des œuvres de Samuel Dalle, les donations de l’artiste Espagnole Jose Ramon Bas et une collection de tissus “Bakuba” et des écorces d´arbres battus appelées “Pongo” des pygmées Mbuti du Congo offerts par Tim et Bobbi Hamill de Hamill Gallery de Boston.

Quels sont tes projets pour les jeunes talents?

Les jeunes talents que nous sélectionnerons, bénéficieront du soutien d´autres artistes confirmés d’ici et d´ailleurs leurs œuvres seront présentées dans l´Espace Bolo et nous nous compromettons à rechercher des expositions pour eux à l’extérieur, notamment en Espagne.

Est-ce que l’art Rituel nourrit son homme? Que fais-tu en dehors de ça?

Bonne question: pour moi c´est d’ abord la passion qui prime. Nous sommes tous sans ignorer que les métiers d´art sont difficiles celui qui pense devenir millionnaire par ce métier devrait changer de profession: très peu de marchands s´en sortent, seules les maisons de ventes aux enchères telles que Christies et Sotherby en tirent de gros bénéfices.

Es-tu de retour définitivement au Pays?

Je suis de retour, je garde tout de même une résidence en Espagne Où je retourne assez souvent pour des conférences et des expositions. Comme Josephine Baker j’ai deux amours le Cameroun et L’Espagne!!

A quand une exposition au pays? Où? Et avec qui?

Le 10 Août 2016 une présentation à la presse de mon projet: Espace Bolo pour la promotion des jeunes Talents et le E- commerce vente de l’art et du design Made in Africa. Nous vous y attendons évidemment comme sponsor. En octobre nous inaugurons la première expo avec un jeune talent.

En tant qu’experte confirmée, quels sont tes conseils pour les jeunes qui se lancent dans l’Art?

Ils doivent être extrêmement professionnels, authentiques et singuliers car dans le monde de la globalisation seul réussissent ceux qui apportent une vraie différence.

Merci à vous Edith Mbella de nous avoir baladé dans votre univers le temps d’un entretien…

 

camernews-mbella

camernews-mbella