camernews

La purification par la pénétration et la Semence de Yeshoua

La purification par la pénétration et la Semence de Yeshoua

Comment comprendre pourquoi tous ceux qui sont pénétrés, qui fusionnent, qui sont mariés à Yeshoua reçoivent sa semence et sont d’office purs, comme Lui-même est pur ?

Que dit la loi de Moïse ?

Selon la loi de Moïse en Lévitique 15:19-26, toute femme ayant un flux sanguin régulier, menstruel, était impure. Et donc, elle devait suivre le rituel de la purification. Or, nous savons par la médecine que, normalement, les flux mensuels d’une femme résultent de la non-fécondation de l’ovaire qui ressort avec le nid utérin sous forme de sang. Cette impureté est donc le résultat d’une absence de fécondation. Par conséquent, quand la femme devient enceinte, elle est pure aussi longtemps qu’elle conserve sa grossesse, conformément à la loi de Moïse.

Yeshoua confirme la loi

L’histoire de la femme à la perte de sang en Matthieu 9:18-26/ Marc 5:22-43/Luc 8:41-56 est assez révélatrice pour mieux comprendre le mystère de la purification. La femme dont il y est question avait des pertes de sang depuis 12 ans. Elle était sortie du cycle ordinaire des pertes de sang menstruelles pour rentrer dans un cycle chronique. Elle était sortie du cycle de l’impureté temporaire qui est résolue selon la loi par un rituel, temporaire lui aussi. Alors, elle avait un sérieux problème, car même le rituel de la loi ne pouvait rien pour la purifier. Donc elle était d’une impureté permanente.

C’est exactement la condition du monde d’aujourd’hui qui baigne dans une impureté permanente et chronique, où la norme est écartée et l’écart est normalisé, comme pour cette femme dont la perte de sang était devenue normale pendant déjà 12 ans.

Mais un jour, l’homme, Yeshoua, sera de passage dans le coin. Alors cette femme va décider d’adhérer à lui, de fusionner avec lui ; elle va émettre son désir profond et ardent d’épouser Yeshoua. Elle va exprimer son désir en abandonnant sa maison, ses occupations, son titre, son rang social pour aller rencontrer la personne de sa convoitise. Alors qu’elle décide de toucher Yeshoua et qu’elle le touche, un mystère se produit instantanément : La perte de sang en elle s’arrête ! La femme devient pure !

La conséquence de la fusion avec Yeshoua

Nous savons tous que le premier signe présumant de l’existence d’une grossesse est bien la suspension ou l’arrêt des menstrues. Yeshoua va, Lui-même, confirmer sa pénétration, sa fusion, son mariage avec cette femme, en affirmant pratiquement que cette pénétration aura eu pour résultat le jaillissement, la libération de sa semence : « Une force est sortie de moi », dira-t-il !

L’arrêt du flux sanguin, expression de la pureté, n’était que le signe de l’existence de la semence de Yeshoua dans cette femme. Laquelle semence est le fruit d’une fusion intense, d’une pénétration certaine et profonde. En attendant les signes évidents de la grossesse et de son évolution, la femme est d’abord pure!

Toute personne qui adhère à Yeshoua et qui se laisse pénétrer par lui est d’office pure. La purification en Yeshoua est donc l’action de se disposer pour être pénétré par Yeshoua et fusionner avec lui. « Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. » (Jean 15:3) L’impureté est, par déduction, le refus de se disposer pour être pénétré par Yeshoua et fusionner avec lui.

La preuve de la pureté en Yeshoua

Si vous prétendez porter la semence, la grossesse de Yeshoua, alors où en sont les signes ? La nature ne nous enseigne-t-elle pas que quand une femme est enceinte, son système hormonal change, sa forme change, ses désirs changent, son comportement change, son projet change, sa démarche change, ses occupations changent, ses émotions changent, ses compagnies changent, son être change ? Tous ces changements ne proviennent cependant pas d’elle-même, mais de l’influence de la semence qu’elle porte. Au fur et à mesure que les mois avancent, l’on constate, sans même qu’elle ne le dise, que cette femme n’est plus la même. Paul avait reçu cette semence. C’est pourquoi il dit : « Ce n’est plus moi qui vis, mais c’est Yeshoua qui vit en moi! »

Jordy TousseÇa fait combien d’années que vous dites que vous avez Yeshoua (Jésus-Christ) en vous? 2 ans, 5 ans, 10 ans, 20 ans ? Mais pourquoi ne voit-on rien de changeant en vous ? Attention! Attention ! Il se pourrait que vous portiez plutôt un fibrome et / ou un myome qui simulent parfois les symptômes d’une grossesse, d’une autre semence que celle de Yeshoua. Ce qu’il faut savoir c’est que la semence de Yeshoua s’exprime comme Lui-même, car elle est Lui-même.

Examinez-vous, vous-même, surtout sachez que Yeshoua est disponible maintenant pour fusionner avec vous, si et seulement si vous adhérez à lui !!!!

 

camernews

camernews