Video source missing

La justice annule le spectacle de me Félicité Esther Zeifman Née Nkolo devant la xviie chambre correctionnelle de paris

La justice annule le spectacle de me Félicité Esther Zeifman Née Nkolo devant la xviie chambre correctionnelle de paris

En m’accusant d’injures publiques et antisémites en raison de son appartenance à une communauté ou une religion sur Facebook et avec constitution de partie civile, l’avocat  à la Cour d’Appel de Paris Félicité Esther Zeifman, fille du tristement célèbre prévaricateur de la fortune publique camerounaise (affaire AMACAM & PTT vers 1988)  Nkolo Fanga Jean-Bernard, décédé après avoir purgé ses quinze ans de prison ; dans cette France de Manuel Valls (éternellement lié à Israël quand même) où le simple soupçon d’être contre les crimes du  sionisme contre le peuple Palestinien en 2015 vaut pratiquement la peine de mort, cette veuve joyeuse était certaine d’obtenir son heure de gloire devant la célèbre XVIIe Chambre qui juge les délits de presse et où les journalistes se bousculent à chaque audience.

C’était sans doute ignorer qu’un Juge d’instruction dans une démocratie où la justice est rendue au nom du Peuple, mène une enquête équilibrée, contrairement à la Police qui ne cherche qu’à satisfaire les orientations du Procureur, c’était aussi prouver malheureusement qu’elle n’a pas les qualités requises pour être un bon avocat.
Lisez simplement en cliquant sur ce lien, les raisons pour lesquelles le Juge d’Instruction lui inflige un cinglant camouflet

 

camernews-Félicite-Esther-Zeifman

camernews-Félicite-Esther-Zeifman