camernews-fecafoot

La Fifa va t-elle enquêter sur la gestion du comité ?

La Fifa va t-elle enquêter sur la gestion du comité ?

Des émissaires de la Fifa séjournent à Yaoundé pour peaufiner les nouveaux textes de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Mais aussi ils vont passer en revue la gestion du bouillant Pr Joseph Owona, sur les doubles plans administratifs et financiers, ainsi que ses rapports avec ses plus proches collaborateurs pas toujours au beau fixe.

Deux émissaires de la Fédération internationale de football association (Fifa), Primo Carvalho et Prosper Abéga examinent depuis vendredi à Yaoundé les nouveaux textes de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) réécris par les onze membres du comité de normalisation nommés il y a huit mois.

Outre la délégation de la Fifa, prennent part aux séances de travail, « le président du comité de normalisation de la Fecafoot, le secrétaire général de la Fecafoot, les membres de la commission chargée du processus de révision des textes de la Fecafoot et certains membres du comité de normalisation », indique un communiqué publié sur le site de la Fecafoot.

Au cours de cette visite qui s’achève samedi, Primo Carvalho et Me Prosper Abéga respectivement responsable du département des associations nationales et membre de la commission juridique de la Fifa vont, de commun accord avec la partie camerounaise, peaufiner les nouveaux textes de la Fecafoot.

Les deux parties vont également discuter de la possibilité d’organiser l’élection du nouveau bureau exécutif de la Fédération camerounaise de football au plus tard le 31 mars. La Fifa pourrait aussi proroger le mandat des membres du comité de normalisation de la Fecafoot au cas où le scrutin ne se tiendrait pas à la date sus indiquée. Cependant, une prorogation du mandat du comité de normalisation n’est pas souhaitée par certains acteurs.

« Il avait été précisé que des élections devraient être organisées au plus tard le 31 mars. Ceci voudrait dire simplement que le comité de normalisation laisse la place », a averti jeudi à Yaoundé lors d’une conférence de presse, Abdouraman Hamadou, l’ancien chef de cabinet d’Iya Mohammed, ex-président de la Fecafoot écroué depuis juin à la prison centrale de Yaoundé pour détournements présumés de fonds publics à la société de développement de coton qu’il a dirigée pendant près de 30 ans. Selon lui, « l’après le 31 mars créé une période de non-droit à la Fecafoot ».

Approchés, plusieurs membres du comité de normalisation de la Fecafoot n’ont pas souhaité s’exprimer sur cette question qui divise la famille du football camerounais depuis plusieurs semaines.

Nommés en juillet 2013 par la Fifa, en pleine crise électorale à la Fecafoot, les onze membres du comité de normalisation s’étaient vus confier plusieurs missions, à savoir la relecture des textes, l’organisation de nouvelles élections à la date butoir du 31 mars 2014 et la gestion des affaires courantes. Les dispositions de la Fifa précisent toutefois qu’aucun membre du comité de normalisation ne peut être ni électeur, ni éligible.

En tout cas, samedi soir, au terme des assises qui s’annoncent chaudes, l’on saura exactement si le vœu supposé du Pr Owona a été exaucé, à savoir une prorogation de mandat qui lui permettrait d’accomplir son rêve, celui d’aller au Brésil l’été prochain pour la 20e Coupe du monde. Un objectif pour lequel il serait prêt à tout. Affaire à suivre.

Les informations qui nous parviennent de l’extérieur de l’hotel Hilton où se tient la réunion précise que la FIFA exigerait que le Comité Provisoire rende compte de leur gestion durant leur mandat. L’on s’interroge donc si les milliards laissés par l’ancien Président ont été dilapidés. Autre affaire à suivre donc.

camernews-fecafoot

camernews-fecafoot