La Douane camerounaise se prépare à utiliser le « Sydonia World »

La Douane planche sur le basculement de son Système douanier automatisé (Syndonia++) d’une échelle régionale à ouverture mondiale. C’est ce qui ressort d’une audience de restitution des travaux d’une équipe de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced) qui a rencontré le directeur général des Douanes, Fongod Edwin Nuvaga, le 5 mai dernier à Douala.

Pour marquer davantage du concret et de la pertinence dans cette démarche, Jean Marc Benoit et Guiseppe Di Capuan, les deux experts de la Cnuced, ont expliqué aux responsables conceptuels et opérationnels de la direction Générale des Douanes, les modalités liées au basculement du système d’information douanière actuel, le Sydonia++, vers une version plus améliorée, le Sydonia World. De leurs présentations de l’offre, il ressort effectivement que plus de 70 pays dans le monde utilisent la version Sydonia World, dont 12 de la Région Afrique de l’Ouest et du Centre de l’OMD.

Dans cette même région, il vient que 04 pays utilisent Sydonia depuis 10 ans, parmi lesquels le Cameroun. Avec l’accroissement des flux marchands et les exigences de performance des administrations douanières, il est impérieux, selon les experts de la Cnuced, de passer au Sydonia World qui présente une niche d’avantages et de fonctionnalités.

Les avantages généraux du Sydonia World sont : l’implémentation totale des opérations douanières, le renforcement de la règlementation, la production automatisée, précise et en temps réel des statistiques, la standardisation et la normalisation basées sur les recommandations des organisations internationales (ISO, OMC et OMD).