camernews

La destruction d’un camion de plantain génère une bagarre

La destruction d’un camion de plantain génère une bagarre

Une bagarre générale a été orchestrée alors que des badauds vidaient le camion de son

contenu. Six blessés graves ont été enregistrés.

Le centre ville de Tiko a été témoin d’un spectacle pathétique le 17 mars dernier. En effet, un

camion transportant des régimes de plantain a été renversé suite à une malencontreuse

manœuvre de son conducteur qui s’évertuait à esquiver les gigantesques nids de poule qui

particularisent tristement la petite ville de Tiko dans la région du Sud-Ouest. Le plus

dommage a été de voir des centaines de témoins se ruer sur l’engin sinistré, non pas pour

secourir le conducteur et son motor-boy, mais plutôt pour ravager le camion de son contenu.

Hommes, femmes et enfants se sont livré à ce vol grandeur nature.

Alors que la manœuvre de « vidange » du véhicule de 4 tonnes provenant des bananeraies

d’Ekwango (toujours dans le Sud-Ouest) se poursuivait un individu non identifié, qui avait

assurément l’intention de s’offrir plus de plantain que les autres, a foncé dans la foule avec

son pick-up bleu immatriculé SW 1010 QA. C’est ainsi qu’il a renversé deux adolescents

participant au pillage. L’un d’eux ayant perdu connaissance sur le coup, ses compagnons se

sont attaqués violemment au chauffeur du pick-up. Ce dernier à son tour, s’étant fait aider

par d’autres pillards, une bagarre à grande échelle, a été orchestrée.

Le propriétaire du camion qui a été acheté sur carmudi.cm, un dénommé Nanguh Martine

Nchifor a été appelé sur les lieux. D’après Sam, l’aide conducteur du camion sinistré,

d’autres camions appartenant à leur employeur devaient y desservir Tiko se même jour. En

raison de cet incident, qui a laissé en sus des deux adolescents percutés, quatre autres

victimes grièvement blessés ont été enregistrés. L’état de la route de cette localité étant

dans un état de dégradé totalement avancé, les autorités compétentes tardent toujours à la

remettre à neuf.

La rixe n’a pris fin qu’avec l’intervention de la gendarmerie qui a procédé à plusieurs

arrestations. Malgré sa présence du sieur Martine Nchifor, le camion a été partiellement vidé

de son contenu estimé à quelques 5000 régimes de plantain. Un pneu a également été

démonté à l’arrière du camion. La victime s’est juré de se faire acheter un camion équivalent

au sien sur carmudi.cg. « Il a dit que le voleur ou le recéleur qu’il va attraper, payera pour les

autres », a déclaré Sam. D’après des dires concordant, ce type d’incident n’est pas le

premier du genre. Le tout dernier pillage de cette nature remonte en octobre 2014.

 

camernews

camernews