La dépouille de la camerounaise assassinée au couteau par un angolais en Suisse, rapatriée ce samedi

Une camerounaise de 44 ans, a été assassinée à Bâle en Suisse le 8 mai dernier, par un Angolais Rechercher angolais en fuite, affirme le ministère public de Bâle – ville dans un communiqué de presse.

Le corps sans vie de Chantal Beyala-lacéré Rechercher lacéré de coups de couteaux, camerounaise mariée à un Suisse- a été découvert par un témoin, le 8 mai dernier dans un appartement de Bâle en Suisse. Les soupçons s’étaient portés vers le compatriote camerounais de nationalité portugaise, qui avait alerté la police de la découverte du corps.

Selon le communiqué du ministère public, de Bâle-Ville en Suisse, le meurtrier présumé est unangolais Rechercher angolais qui connaissait la victime. Il est aujourd’hui en fuite et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Le meurtrier et sa victime se connaissaient a ajouté le communiqué du ministère public. C’est vendredi dernier, vers 11 heures 30 (heure locale), que le corps de la camerounaise a été découvert par le témoin de nationalité portugaise et d’origine camerounaise, qui habitait provisoirement l’appartement du présumé meurtrier, qui a aussitôt alerté la police.

Il avait découvert le corps sans vie, gisant dans le sang, en entrant dans l’appartement.
Soupçonné par la police dès le début de l’enquête, il serait désormais hors de cause. Selon les médias locaux, le présumé meurtrier, est un angolais, aujourd’hui en fuite.

Le corps de la camerounaise, sera rapatrié ce samedi dans son pays, où sa famille entend lui rendre des hommages dignes, avons-nous appris.