la coopération allemande se fait connaître.

La Giz a organisé une journée portes ouvertes vendredi dernier à Yaoundé.

Il est un peu plus de 14h ce vendredi 17 novembre 2017 lorsque Philippe Camille Akoa, directeur général du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) traverse le portail du siège de la coopération allemande (Giz) à Yaoundé.

Il se dirige vers l’espace qui a été réservé au programme de décentralisation Feicom Villes-moyennes (Pdfvm). Ce projet, dont l’objectif est d’appuyer le processus de décentralisation, la transparence et la participation citoyenne au Cameroun est financé par la République fédérale d’Allemagne à travers la Banque allemande de développement (Kfw) à hauteur de 15 millions d’euros (10 milliards F).

C’est le cas de nombre de projets et programmes exposés vendredi dernier au cours de la journée portes ouvertes organisée par la coopération allemande.
Ainsi donc, les partenaires et visiteurs ont pu découvrir ou en savoir plus sur les différents domaines d’intervention de la Giz (coopération technique) et de la Kfw (coopération financière) au Cameroun.

Sophie Koch, experte technique junior chargée de la gestion du savoir à la Giz, est en charge du programme d’appui à la mise en œuvre de la stratégie de développement du secteur rural volets forêt environnement. Elle explique aux visiteurs de son stand les objectifs et missions du programme ProPfe.

Enthousiasme similaire pour Arne Schuffenhauer, du projet centres d’innovations vertes pour le secteur agro-alimentaire (Procisa), qui expose au cours d’un échange les missions de son projet.

«On a une trentaine de projets et programmes. L’objectif était d’inviter nos partenaires, le public à mieux connaitre le travail qui est fait par la Giz, la Kfw et les autres instruments», explique Petra Wagner, directrice résidente du bureau régional de la Giz au Cameroun.

Elle ajoute que la Giz ne lésine pas sur les moyens pour soutenir le Cameroun dans son développement. D’ailleurs pour les trois prochaines années, l’organisme a accordé au Cameroun un peu plus de 100 millions d’euros (65 milliards F).