La Commission de la carte de Presse renaît de ses cendres

Le ministre de la Communication vient de désigner 9 membres chargés de la relance de cette structure.

Le 18 mai dernier, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, signe un arrêté nommant les membres de la Commission de délivrance de la carte de presse. Il s’agit de 9 membres devant représenter les administrations publiques, les journalistes et les propriétaires des supports médiatiques. M. Mabou Mabou, conseiller technique au Mincom, représente ce ministère au sein de la Commission de la carte. Jean Irénée Yves Assala y sera la voix du ministère en charge de l’Administration territoriale. Benoît Placide Mevoua représentera le ministère en charge de la Justice. Les journalistes sont représentés par Pierre Essama Essomba, chroniqueur au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, Kini Nsom, journaliste à l’hebdomadaire The Post et Mme Tabe Enonchong, journaliste, actuellement chef de service d’échanges, achats et prévisions des programmes des radios à la Cameroon Radio Television. Les propriétaires des supports médiatiques sont représentés par Chief Zachee Nzohngandembou et Ibrahim Cherif. Joséphine Abomo représente

les auxiliaires de la profession de journaliste.
Ces nominations obéissent aux dispositions fixant la composition de la Commission de délivrance de la carte de presse. Laquelle se réveille après des années de léthargie. Créée en décembre 2002 par décret du Premier ministre de l’époque, Peter Mafany Musonge, « la Commission de la carte » a pour but d’assainir le milieu de la presse. Le décret portant organisation et fonctionnement de cette structure souligne que « le titulaire de la carte de presse ou de la lettre d’accréditation a […] notamment accès, sous réserve du respect des lois et règlements en vigueur et des nécessités du maintien de l’ordre public, aux sources d’information et, de manière générale, à tous les lieux où il est appelé à exercer. » Après la désignation des membres de la Commission de la carte, le Mincom devra nommer le président de cet organe. En effet, c’est au président de la Commission que sont adressées les demandes d’attribution et de renouvellement de la carte de presse, délivrée pour une période de deux ans renouvelable.