camernews-camc

La Chambre de commerce du Cameroun décide de mettre en place son propre Centre d’arbitrage

La Chambre de commerce du Cameroun décide de mettre en place son propre Centre d’arbitrage

Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation (Camc). C’est ainsi que va s’appeler la structure spécialisée dans le règlement des litiges commerciaux entre opérateurs économiques, que la Chambre de commerce, de l’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (Ccima) s’apprête en mettre en place. C’est, souligne un communiqué officiel de cette chambre consulaire, la principale résolution prise au cours de la 11ème réunion de son bureau exécutif.

Le Camc retrouvera sur le terrain de l’arbitrage local, le Centre d’arbitrage du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), fonctionnel depuis plusieurs années, et qui fut dirigé à ses premières heures par Ousmanou Sadjo, un universitaire spécialisé dans le Droit des affaires. Président-fondateur du cabinet dénommé Centre africain pour le Droit & le Développement (Cadev), Ousmanou Sadjo a ensuite lancé leCentre permanent d’arbitrage et de médiation (CPAM), une structure interne du Cadev.

Selon les experts, l’arbitrage est moins onéreux, plus discret et plus efficace dans le règlement des litiges commerciaux opposant les opérateurs économiques. De ce point de vue, il apparaît comme une solution idoine en l’absence de tribunaux de commerce dans le pays, et face aux procédures judiciaires souvent jugées très lentes et coûteuses.

 

camernews-camc

camernews-camc