La Ceeac procède à la révision de ses textes fondamentaux

La Ceeac a présenté à Yaoundé le rapport provisoire de l’audit du cadre légal et réglementaire de l’institution communautaire, sous l’égide de Secrétaire général adjoint de la Ceeac, Tabu Abdallah Manirakiza (photo), en charge des Programmes, budget, administration et ressources humaines, Tabu Abdallah Manirakiza.

Au cours des assises, les experts ont indiqué qu’il s’agit de réviser des textes portant sur le traité instituant la Ceeac, du 18 octobre 1983, le règlement financier de l’institution communautaire du 28 juin 2005, le statut du personnel du Secrétariat général du 28 août 1987, le règlement intérieur du Secrétariat général du 20 juillet 2006 et les manuels des procédures.

A l’issue des travaux, les participants entendent relever clairement les insuffisances du cadre légal de la Ceeac en rapport avec les normes et standards internationaux, et aboutir à de nouveaux projets de textes et instruments plus appropriés, tenant compte des réalités actuelles. Tout en s’inspirant du fonctionnement des autres Communautés économiques régionales.

Les propositions opérationnelles et motivées seront faites pour une adaptation dans le cadre du passage du Secrétariat général en commission dans quelques semaines, a indiqué Tabu Abdallah Manirakiza.