camernews-bieres-camerounaises

La bière fait des ravages parmi les populations. Plus de 620 millions d’hectolitres consommés en 2014 au Cameroun

La bière fait des ravages parmi les populations. Plus de 620 millions d’hectolitres consommés en 2014 au Cameroun

Les conséquences sont nombreuses sur la santé des individus.

Plus de 620 millions d’hectolitres de bière consommés en 2014 au Cameroun, une augmentation de 4,9% par rapport à 2013. La bière reste la première boisson alcoolisée consommée sur le triangle national. La multiplication vertigineuse des débits de boisson montrent à suffire que l’industrie brassicole, sous le contrôle de trois sociétés, se porte bien. Les bars se côtoient en dépit de la législation en vigueur qui prévoit une distance de près de 500 m entre deux points de vente. Malgré le récent arrêté du ministère des Finances relatif à l’augmentation des prix des boissons alcoolisées (droits d’assise), la bière reste toujours très consommée. Les disciples de Bacchus se recrutent le plus parmi les jeunes. Avec pour conséquences : des cuites nocturnes, l’ivresse et bagarres publiques. Pis, l’excès d’alcool crée des maladies telles que la cirrhose de foie, l’obésité, la tuberculose, le cancer du pancréas, le diabète, la dépendance, les divorces, l’abandon des charges familiales

Les origines. Selon la documentation reçue d’une société brassicole, la bière est la plus ancienne boisson fabriquée par l’homme. D’après une tablette assyrienne (2000 ans avant Jésus), Noé aurait même stocké quelques tonneaux dans l’arche lors du déluge. Les Pharaons d’Égypte antique en buvaient aussi et offraient de milliers d’hectolitres à leurs dieux. Plus tard, la bière est devenue une boisson internationale consommée. La plupart des bières fabriquées dans le monde sont légères. Elles peuvent être brunes ou blondes. Les ingrédients de base comme l’eau, le malt, le houblon et le maïs entrent dans le brassage de la bière et produisent un jus aromatique appelé le moût de la bière. Chauffée à 75° C, les enzymes contenues dans le malt transforment l’amidon en sucre (maltose). Après filtration, le moût est mis en ébullition est aux cônes du houblon, à l’origine du goût amer de la bière. Refroidi à 6°C, le moût est ensemencé dans les cuves avec la levure de bière. Qui transforme le sucre en alcool. Puis la bière est conservée dans les cuves à une température de 0°C pour une fermentation secondaire. Il faut entre deux à trois semaines pour la fabrication de la bière.

 

camernews-bieres-camerounaises

camernews-bieres-camerounaises