La Banque mondiale finance 6 unités de transformation de manioc au Cameroun

Yaoundé, Cameroun (IINA) – La Banque mondiale à travers le Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (Pidma) au Cameroun a décidé de financer six nouvelles unités de transformation de manioc, pour un coût total de 50 milliards FCFA.
Les localités d’Edéa et de Dibombari, dans la région du Littoral ; Muyuka, dans le Sud-Ouest et Obala, dans le Centre, abriteront des unités de transformation de manioc. Deux autres sites restent à identifier dans les régions du Sud et de l’Est du pays, pour ces mêmes investissements. Ces usines de transformation du manioc fonctionneront grâce à la matière première produite dans le cadre du Pidma, qui est un programme visant à intensifier la production du manioc, du maïs et du sorgho au Cameroun, afin d’approvisionner les industries agro-alimentaires.
Rappelons qu’une première unité de transformation de manioc a été construite dans la ville de Sangmélima (Sotramas) en 2013. Elle n’a jusqu’ici pas été mise en service à cause de l’absence de la matière première.