camernews

Kidnapping : une fillette meurt sous la garde de ces ravisseurs à Bamenda

Kidnapping : une fillette meurt sous la garde de ces ravisseurs à Bamenda

Le corps de la petite Happi Pretti Che, neuf ans, élève au CM1 à l’école primaire de la CNPS de Bamenda, a été découvert dans la matinée du 4 novembre, 2015, dans une rivière vers le centre de formation de Yong Sport, au lieu-dit Mile 6 Nkwen.

Selon le chef de Service des enquêtes au commissariat central de Bamenda, le commissaire de police principal Gabriel Ngueiwoh, la disparition de l’enfant a été signalée dans ses services le 2 novembre 2015. Selon sa tante Jocelyne Duma, Happi Pretti Che est allée à l’école le vendredi 30 Octobre, 2015, mais n’est jamais revenue. La tante a ensuite donné à la police les numéros de certaines personnes qui appelaient pour demander une rançon de 4 millions Fcfa. L’officier de police a regretté qu’ils avaient des retards au niveau des bureaux des opérateurs de téléphonie mobile à Bamenda pour obtenir plus d’informations sur ces numéros qui appelaient la famille, sinon, «les enquêtes auraient été plus rapides», explique-t-il.

Selon le suspect, Ambe Neba Jasmine, 31 ans, appréhendé par la police, et qui est un ami et voisin de la famille de la victime, « un ami, Assah Brandon, 20 ans, qui vit à Cow Street, Bamenda, lui a demandé s’il avait quelqu’un qu’ils peuvent attaquer pour obtenir de l’argent. Il a informé son ami qu’il avait un voisin qui est en Allemagne et sa fille est ici. Si on enlève cette fille, la famille serait prête à payer une rançon de 4 millions de Fcfa.»

Ambe Neba Jasmine aurait donc arrangé avec un motocycliste pour recueillir Happi Pretti Che de l’école le vendredi 30 octobre 2015. Mais quand la jeune fille a hésité à aller avec eux, il a dit au conducteur de l’engin de lui remettre le téléphone, explique le suspect. Lorsque Happi entendit la voix de Ambe, elle a accepté d’aller avec ce dernier à la maison de Assah Brandon où elle a été maintenue. C’est ici que ses ravisseurs lui ont régulièrement administré Tramor pour la garder endormie. Les ravisseurs ont alors contacté la famille, demandant une rançon de 4 millions Fcfa. Mais ils vont accepter de donner seulement 700.000 Fcfa.

Selon la police, les suspects ont dit qu’ils ont chargé la famille de déposer l’argent près du Carrefour sur la nouvelle route, mais quand ils ont découvert des policiers autour de la zone, ils ont changé le lieu pour Foncha street, fin goudron dans un pneu de voiture. Ambe Neba Jasmine a dit «qu’il n’a plus récupéré la rançon, parce que rendue à la maison de Brandon le 2 novembre 2015, elle a découvert que Happi Pretti Che était déjà morte.»

La police continue avec l’enquête puisque les complices de cette prise d’otage sont encore en cavale.

 

camernews

camernews