camernews-kayseri

Kayseri : Mandjeck mis à l’étroit. Pour avoir choisi les Lions ?

Kayseri : Mandjeck mis à l’étroit. Pour avoir choisi les Lions ?

Les entraîneurs se succèdent à la tête de l’encadrement technique de Kayseri Erciyesspor, mais la position des dirigeants vis-à-vis de Georges Mandjeck ne change pas. Le milieu de terrain international camerounais broie du noir en Süper Lig turque, depuis son retour en janvier dernier, de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2015 avec les Lions Indomptables.

Pas qu’il n’a plus sa place au sein du onze entrant de ce club. Loin de là, si on se fie à nos informations. « Son encadrement technique et même ses dirigeants ne lui ont pas encore pardonné d’être allé à la Can 2015 », avons-nous appris.

La CAN Guinée Equatoriale 2015 est en effet arrivée à une période où le Kayseri Erciyesspor se portait très mal. Le club turc frôlait la zone rouge en championnat, et le nouvel entraîneur, Mehmet Özdilek espérait pouvoir compter sur le milieu camerounais pour aider son club à remporter des matchs, et à remonter au classement. Ses plans tombés à l’eau, puisque le joueur a choisi les couleurs de son pays, le Cameroun, avec lequel il avait brillamment participé à la qualification.

« Déçu par Georges qui était avec les Lions Indomptables, le coach a recruté un nouveau milieu de terrain pour le punir. Et malgré le fait que ce dernier soit moins efficace, le coach préfère quand même le titulariser », ajoute notre informateur. Kayseri continue de s’enfoncer. Le club est avant-dernier, et la relégation semble désormais possible.

Sur la ligne de départ ?

« En réalité, Mandjeck est aussi revenu de la CAN avec une blessure. Les médecins lui ont recommandé un repos de quelques semaines. Et c’est ça qui a encore plus énervé le coach parce que non seulement il est parti à la CAN alors qu’Özdilek l’avait supplié de bouder les Lions, mais en plus il rentre et ne peut pas directement être utilisé parce qu’étant blessé », indique un proche du club. Du coup, l’ancien rennais est mis à l’écart.

Celui qui était jusque-là considéré comme l’un des meilleurs atouts du milieu de terrain de Kayseri a perdu sa place d’incontournable titulaire. Il ne joue pratiquement pas en dehors de quelques apparitions sporadiques, comme c’était le cas le 19 avril dernier lors de la 27e journée contre Eskisehirspor (0-1). Pourtant, un nouvel entraîneur (le 4e cette saison, Ndlr.) a été recruté. Mais lui-aussi serait rentré dans la danse des dirigeants de Kayseri.

Et la relation entre les deux hommes a vite pris un coup de froid. Au point de lui infliger à lui et deux autres joueurs, une suspension de 15 jours il y a près de deux semaines, pour « indiscipline envers le coach », a appris Camfoot. L’international camerounais se doit donc de revoir ses manières de fonctionner. Son style semble agacer partout où il est passé. Il va finir par se coller une étiquette de mauvais garçon.

Georges Mandjeck (26 ans, 12 matchs cette saison en championnat) est encore lié avec son club jusqu’au 30 juin 2016. Et la possibilité qu’il ne termine pas son contrat en Turquie semble plus évidente que jamais.

 

camernews-kayseri

camernews-kayseri