camernews-serge-aboume-aboul-fecavolley

Justice: Serge Abouem, le président de la FECAVOLLEY, donne sa version des faits sur le détournement de 100 millions de FCFA destinés à l’enseignement islamique au Cameroun

Justice: Serge Abouem, le président de la FECAVOLLEY, donne sa version des faits sur le détournement de 100 millions de FCFA destinés à l’enseignement islamique au Cameroun

C’est en qualité de témoin de l’accusation qu’il a été auditionné  le 20 septembre dernier.

Serges Abouem, le président de la Fédération Camerounaise de Volleyball, a été appelé à la barre pour donner sa version des faits dans l’affaire 034/RG-TCS/2016. Ladite affaire porte sur une tentative de détournement de la somme de 100,5 millions de FCFA destinés à l’enseignement islamique au Cameroun. Elle oppose le dénommé Mohaman Ousseni au Ministère de l’Éducation de Base (MINEDUB). Il a donc été devant la barre au Tribunal Criminel Spécial (TCS) en tant que témoin de l’accusation. Il est à noter que Serges Abouem, inspecteur principal des régies financières, a autrefois été en service à la Trésorerie générale du Mfoundi.

«À ce propos, le témoin de l’accusation a admis qu’il avait eu vent de cette affaire puisqu’il était à l’époque des faits le chef de la comptabilité dont l’une des missions est de recevoir les ordonnancements de paiement des dépenses», rapporte le Quotidien Émergence numéro 839. Au sujet de la tentative de détournement à proprement parler, Serges Abouem a décliné le processus de dépense de l’argent public, précise le quotidien. «Seulement à la suite d’un conflit juridico-administratif entre l’organisation nationale de l’enseignement privé et le Ministère des Finances, il a saisi la direction des affaires juridiques de son Ministre de tutelle afin de voir clair dans son dossier», écrit le journal.

Ce dernier fait même savoir qu’il a été contraint de suspendre la procédure de paiement pour laquelle 50 millions de FCFA sur 150 millions FCFA avaient déjà été versés. Serges Abouem a indiqué par ailleurs que le reste d’argent a été payé. Il a dit cependant qu’il ignore l’identité du bénéficiaire. Ni la banque dans laquelle l’argent a fini sa trajectoire.

La prochaine audience est prévue pour le 9 octobre prochain.

camernews-serge-aboume-aboul-fecavolley

camernews-serge-aboume-aboul-fecavolley