camernews-Essimi-Menye

Justice: Essimi Menye échappe-t-il à l’épervier ?

Justice: Essimi Menye échappe-t-il à l’épervier ?

Lundi 1er août 2016, l’ancien Ministre des Finances et de l’Agriculture et du Développement Rural, Essimi Menye ne s’est toujours pas présenté au Tribunal Criminel Spécial (TCS), comme annoncé.

Selon le journal Repère du 3 août 2016, il aurait dû passer devant les juges du TCS avant le 2 octobre 2015, date de sa sortie du Gouvernement. Mais on dirait qu’Essimi Menye déjoue l’oiseau rapace qui rode sur la tête de ceux qui osent mettre la main sur les deniers publics. À sa sortie du Gouvernement, il passe de longues semaines d’hospitalisation au Cameroun, avant de bénéficier d’une évacuation sanitaire accordée par le Président de la République. Aujourd’hui, certaines sources citées par Repère font savoir que l’ancien Ministre, ingénieur statisticien de formation, aurait repris fonction au Fonds Monétaire International (FMI) et à la Banque Mondiale (BM), en qualité d’expert.

Repère rapporte que cette affaire connait un rebondissement. Ceci avec la signature le 20 juillet 2016 par le juge Jérôme Kouabou d’un mandat de comparution. D’après ce document, Essimi Menye devait se présenter au juge N°2 du TCS, le 1er août 2016. Le juge devait l’entretenir sur une information judiciaire le soupçonnant de «détournement de deniers publics en coaction» à en croire Repère. Mais occupé à servir les institutions de Breton Wood, l’ex-Ministre a répondu aux abonnés absents.

Le journal fait savoir qu’au sein des institutions de Breton Wood, Essimi Megne a été chargé d’aider les pays africains à développer le potentiel des agro-industries. Le journal croit savoir que, le 13 avril 2016, l’ex-ministre était même chargé de recevoir ses successeurs des Finances, Alamine Ousmane Mey et de l’agriculture, Henri Eyebe Ayissi, à Washington, pour une rencontre organisée dans le cadre du «World Bank Groupe Africa Investor Strategic Dialogue». Avant cela, une grosse rumeur avait été relayée par plusieurs médias, faisant état de la création d’un parti politique dénomméDynamique Populaire pour le Redressement du Cameroun (DPRC) par Essimi Menye. Rumeur que ce dernier avait démentie en réaffirmant sa fidélité au Président Paul Biya.

camernews-Essimi-Menye

camernews-Essimi-Menye