camernews-jules-nyonga

Jules Frédéric Nyongha: «Si le Cameroun ne gagne pas la CAN, il montrera ses limites»

Jules Frédéric Nyongha: «Si le Cameroun ne gagne pas la CAN, il montrera ses limites»

Ancien entraineur des lions indomptables du Cameroun, il revient sur les chances du Cameroun à la plus prestigieuse des compétitions africaines qui démarre dans quelques jours en Guinée Equatoriale.

A cinq jours du début de la Coupe d’Afrique des Nations prévue en Guinée Equatoriale, les techniciens de football au pays des Lions indomptables continuent de se prononcer sur les chances du Cameroun à cette compétition à laquelle il n’avait plus participé depuis 2010 et l’édition jouée en Angola. Pour Jules Frédéric Nyongha, les forces des lions indomptables « résident dans l’enthousiasme, dans la percussion, dans l’envie absolue de faire de bons résultats. » Explique le technicien camerounais sur les ondes du poste national de la Cameroon Radio Television (CRTV).

Cependant, les brillantes performances enregistrées lors des éliminatoires ne doivent pas laisser perdre de vue, le manque d’expérience des poulains de Volker Finke.  «  On voit bien qu’ils manquent de l’expérience au haut niveau. Il ne faut pas commencer à dire que cette équipe là est favorite. Si elle gagne la CAN aujourd’hui, ce serait une très bonne chose, ce qu’on voudrait aujourd’hui, c’est reconstruire cette équipe, il faut lui donner les chances de faire une bonne compétition. Si elle peut la gagner, tant mieux, si elle ne peut pas la gagner, elle montrera ses limites à partir desquelles on pourrait véritablement axer le travail pour une meilleure reconstruction. » Analyse le candidat à l’élection du président de la Fédération Camerounaise de football.

Pour Etienne Sonkeng, ancien entraineur des A’ et Directeur Technique National adjoint, il y a eu des notes de satisfactions lors des deux premières rencontres amicales préparatoires à la CAN face à la RDC (1-1) et l’Afrique du Sud sur le même score.  « Les deux matches, c’est une satisfaction malgré le fait que nous avons pris un but vers la fin du match, c’est ça aussi la jeunesse. L’entraineur est à la recherche de l’équipe type, jusque-là, on n’a perdu aucun match, la jeunesse c’est aussi le sursaut d’orgueil et dans le sursaut d’orgueil, la jeunesse peut donner une satisfaction ou à un moment, commettre des erreurs de jeunesse. Il est question pour tous les camerounais de conjuguer positif, d’excuser les erreurs de jeunesse qui peuvent arriver. » Décrypte le technicien.

Le Cameroun devra livrer une dernière rencontre amicale face au FC Mounana, un club de première division gabonais engagé à la Coupe de la Confédération Africaine de Football, ce mercredi 14 janvier 2015 avant de rallier Malabo, deux jours plus tard.

 

camernews-jules-nyonga

camernews-jules-nyonga