Jugés pour loyer impayé

Face à face houleux entre Amélie Ngo M., bailleresse et ses deux locataires lundi dernier au tribunal de Première instance de Yaoundé à Ekounou. La dame poursuit les occupants de ses habitations pour huit mois d’arriérés et tient à ce que cet argent lui soit versé dans les plus brefs délais. L’audience qui a duré une trentaine de minutes a été l’occasion de vifs échanges entre les deux parties. La plaignante fait savoir que depuis le décès de son mari, ses deux locataires lui donnent du fil à retordre. Résidant désormais dans la ville de Douala,  elle a chargé sa sœur aînée de récupérer l’argent des loyers auprès des locataires. Ayant constaté  que les deux messieurs ne règlent plus leurs factures, elle leur a demandé de libérer les logements. Les deux hommes refusant d’obtempérer, Amélie Ngo M. s’est sentie obligée de les traîner en justice pour entrer en possession de la somme de plus d’un million de F que les deux hommes lui doivent.
Pour se défendre, les accusés pointent du doigt la sœur aînée de la bailleresse. Ils ont expliqué qu’ils lui remettaient l’argent de loyer. Au lieu de huit mois d’arriérés, l’un reconnaît ne pas avoir payé pendant deux mois. Tandis que l’autre locataire évalue ses impayés à trois mois. Ce qui est invraisemblable de l’avis de la plaignante qui soutient  bec et ongles qu’il s’agit de  huit mois d’impayés. Les échanges devenant incontrôlables, le juge a interrompu l’audience qui a été reportée au 17 avril prochain. Pour que les accusés apportent les justificatifs de payement des loyers indiqués.