camernews-Joseph-Owona-ce-mercredi-lors-de-sa-communication1

Joseph Owona séquestré pour frais de mission

Joseph Owona séquestré pour frais de mission

Une  fois de plus, le Cameroun se  fait  remarquer négativement au Brésil. Après le pied de grue des
Lions indomptables pour non-paiement des primes, voici venue la saison 2 de la grève. Cette fois, ce
sont les membres de la délégation pléthorique, membres du Comité de normalisation qui sont passés
à  l’acte.  Convoqués  hier  pour  une  réunion  organisée  par  le  Président  de  ce  comité,  le  Professeur
Joseph Owona,  ce  dernier  s’est  vu  imposer  un  tout  autre  ordre  du  jour.  À  sa  grande  surprise,  ses
paires l’ont séquestré, motif : réclamation de leurs frais de mission.
À l’image d’une prise d’otage, ils ont intimé au secrétaire de séance Tombi Aroko Sidiki de quitter la
salle et  ceci malgré l’opposition  de leur  président. Manœuvre ayant  pour  but  de  signifier leur état
d’esprit qui pouvait dégénérer à  tout moment. Saisissant la gravité de la situation et dans un souci
d’éviter  un autre  scandale médiatique,  Joseph Owona a  décidé  de  payer lesdits  frais  de mission. Il
a  dû  se  lever  honteusement  comme  un  enfant  brimé  par  ses  camarades  et  allé  dans  sa  chambre
d’hôtel  récupérer les liquidités  qu’il avait et le leur versé  pour  calmer la  situation. Ce  dernier a  pu
momentanément  régler la situation puisque les grévistes n’ont perçu qu’une infime partie de leurs
frais de mission.
Voilà  le  climat  qui  prévaut  dans  l’environnement  immédiat  des  Lions  indomptables.  Le  Cameroun
continue  de  briller  par  son  amateurisme.  Les  gars  ayant  compris  que  la  compétition  risque  de
s’achever d’ici une semaine si les Lions n’arrivent pas à gagner la Croatie, ils se sont probablement
dit  qu’il  serait  très  difficile  de  réclamer  leurs  frais  de  missions  (d’ailleurs  exorbitants)  dans  une
telle ambiance.  Raison  pour  laquelle, en  l’absence  du  Professeur  Joseph Owona,  parti à  Sao  Paulo
pour  le  congrès  de  la  FIFA,  les  autres  membres  du  comité  de  normalisation  sur  place  à  Vitoria
(seul Michel Kaham était absent) avaient  tenu deux  réunions dans l’optique d’élaborer la  stratégie
à  mettre  en  place  pour  contraindre  Joseph  Owona  a  leur  verser  leurs  frais  de  mission  dans  les
meilleurs délais. Alors que tout un peuple a les yeux tournés vers mercredi, espérant une meilleure
performance  des  lions,  la  délégation  se  déchire.  De  telles  attitudes  contribuent  à  développer  un
environnement  malsain  autour  de  cette  équipe  qui  commence  à  enregistrer  plusieurs  handicaps :
après  Makoun,  voici  venu  le  tour  du  capitaine  Samuel  Eto’o  qui  sera  peut-être  absent  contre  la
Croatie.
camernews-Joseph-Owona-ce-mercredi-lors-de-sa-communication1

camernews-Joseph-Owona-ce-mercredi-lors-de-sa-communication1