Joseph Charles Doumba: la reconnaissance de la Nation

Les obsèques officielles de l’ambassadeur itinérant et ancien ministre ont débuté hier avec la levée de corps en présence de Jean Nkuete, représentant personnel du chef de l’Etat.

Morgue de l’hôpital général de Yaoundé hier alors qu’il est 11 h et 5 mn. Un cercueil porté par huit officiers de police en tenue d’apparat est placé devant l’autel aménagé pour la circonstance. Le cercueil qui porte les restes de Joseph Charles Doumba, ambassadeur itinérant à la présidence de la République, ancien secrétaire général du Comité central du RDPC, ancien ministre et ancien directeur général de la SOPECAM est ensuite recouvert du drapeau de la République. En vue, la gerbe de fleurs du président de la République et de la première dame, Chantal Biya. L’émotion chez les nombreux parents, amis et proches du défunt est à son comble. Bien en vue, au milieu de l’aéropage de personnalités de tous les horizons composé de membres du gouvernement, de parlementaires, des dames du Cercle des amis du Cameroun (CERAC), des représentants de partis politiques, le représentant personnel du chef de l’Etat. L’arrivée quelques minutes plus tôt de Jean Nkuete, secrétaire général du Comité central du RDPC, accueilli par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, le préfet du département du Mfoundi, Jean-Claude Tsila et Mgr Roger Pirenne, archevêque émérite de Bertoua, marque le début des obsèques officielles décidées en l’honneur de ce haut commis de l’Etat par le président de la République, Paul Biya.
La prière de circonstance est conduite par Mgr Roger Pirenne. Une prière simple et courte dans laquelle le prélat convie l’assistance, dont il a sans doute mesuré la douleur face à la disparition de cet homme, à l’espérance. « Ce départ est certes douloureux, mais comme le dit Saint-Paul, il ne faut pas que nous soyons abattus » dira-t-il en substance. La courte homélie de circonstance sera tirée de la lettre de Saint-Paul Apôtre aux Romains. La phase religieuse passée, le côté protocolaire va suivre lorsque le représentant personnel du chef de l’Etat ira s’incliner devant la dépouille de l’illustre disparu. Il sera suivi par les autres personnalités présentes. Puis le cortège funèbre va s’ébranler en direction de la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé où une messe pontificale a été dite par l’archevêque métropolitain de la capitale, Mgr Jean Mbarga. La dépouille de Joseph Charles Doumba a ensuite été transférée à sa résidence au quartier Bastos. Joseph Charles Doumba sera conduit en terre demain à Bertoua en présence du représentant du chef de l’Etat.