Jeux africains 2015, c’est parti

La cérémonie d’ouverture a eu lieu vendredi dernier à Brazzaville tandis que les épreuves sportives battent déjà leur plein.
50 ans après avoir accueilli la première édition des Jeux africains en 1965, Brazzaville abrite la 11e édition de la compétition. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée le vendredi 4 septembre dernier, dans l’enceinte du stade de Kintélé, une infrastructure flambant neuve de 60.000 places édifiée à quinze kilomètres au nord de la capitale congolaise. Denis Sassou Nguesso, président du Congo, a assisté au coup d’envoi officiel de ces « Jeux du jubilé ». A ses côtés, en tribune, quelques chefs d’Etat africains : Catherine Samba-Panza (Centrafrique), Ali Bongo (Gabon), Manuel Pinto da Costa (Sao Tomé), Faure Gnassingbé (Togo) et la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine (UA). Côté camerounais, le vice Premier-ministre, ministre délégué à la présidence chargé des relations avec les Assemblées, Amadou Ali, représentait le chef de l’Etat.

La délégation camerounaise, forte de 174 sportifs, a défilé avec comme porte-drapeau Christine Manie, capitaine de l’équipe féminine de football, aux côtés des 50 autres pays membres de l’Union africaine qui participent à cette fête sportive. Celle-ci qui va durer quinze jours, jusqu’au 19 septembre. Au programme, 23 disciplines sportives. Par ailleurs, deux sports typiquement congolais, le « nzango » et la « boxe des pharaons » ont été présentés en démonstration. Le premier, discipline exclusivement féminine, mêle danse, gymnastique et chanson tandis que la boxe des pharaons, réservée aux hommes, est un art martial ressuscité au Congo il y a une quarantaine d’années sur la base d’une lutte antique égyptienne.

Au plan sportif, les épreuves de fleuret, de sabre et d’épée ont décerné les premières médailles du tournoi. On relève ici la domination des pays de l’Afrique du Nord (Egypte et Tunisie). Les Camerounaises, très attendues dans la compétition féminine de football depuis leur parcours au Mondial canadien, entrent en scène aujourd’hui. Elles seront opposées à l’Afrique du sud dans un tournoi féminin relevé qui sera une des principales attractions des Jeux, où le Nigeria et la Côte d’Ivoire, les deux autres mondialistes, ont répondu présent. Les épreuves de boxe et d’haltérophilie, où sont inscrits des sportifs camerounais, débutent également ce jour. Mais déjà en volley-ball, les sélections féminine et masculine du Cameroun ont respectivement disposé du Cap-Vert et du Ghana pour leur entame, sur le score de 3 sets à 0.