camernews-DG

Jeu de chaises des DG des filiales camerounaise et malgache du groupe français BPCE

Jeu de chaises des DG des filiales camerounaise et malgache du groupe français BPCE

La Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC), filiale locale du groupe français Banque populaire (BPCE), a un nouveau directeur général depuis quelques semaines. En provenance de la Banque malgache océan indien (BMOI), une autre filiale du groupe BPCE, Alain Ripert (photo) a été officiellement présenté à ses clients et autres collaborateurs le 5 novembre 2015 à Yaoundé.

Il remplace au poste de DG de la BICEC son compatriote Pierre Mahe, muté au sein de la filiale malgache, qui a été dirigée par son remplaçant au Cameroun pendant 4 ans. Ce jeu de chaise orchestré par le groupe Banque populaire à la tête de ces deux filiales pourrait bien révéler une ambition de développer davantage la BMOI, qui apparaît plutôt comme un petit poucet à côté de la BICEC.

En effet, Pierre Mahé quitte la tête d’une banque qui revendique le leadership sur le marché bancaire camerounais, avec un réseau de 37 agences, 750 employés, 315 000 clients et une moyenne de près de 25 000 nouveaux comptes bancaires ouverts par an. En 2014, cette institution bancaire a réalisé un résultat net de près de 14 milliards de francs Cfa. A Madagascar, l’ancien DG de la BICEC hérite d’une banque dont le réseau se limite à 16 agences, et qui compte seulement 19 000 clients particuliers.

 

camernews-DG

camernews-DG