Jeremiah Andosseh, ancien Dg du Parc national du matériel de Génie-civil, écope d’une peine d’emprisonnement à vie

Le tribunal criminel spécial (TCS), juridiction d’exception mise en place au Cameroun pour traquer les prévaricateurs de la fortune publique, vient de condamner à une peine d’emprisonnement à vie, l’ancien directeur général du Parc national du matériel du génie-civil (Matgénie), entreprise publique alors spécialisée dans la location du matériel aux entreprises du BTP.

Jeremiah Andosseh, en fuite depuis 2005, juste après son limogeage du Matgénie, a été reconnu coupable de détournement d’environ 12 milliards de francs Cfa. Ces détournements, a-t-on appris, ont été perpétrés au moyen de la surfacturation des prix d’achat des engins, de l’accaparement des fonds publics issus de la location des engins, la vente des engins du Matgénie, etc.

L’affaire Jeremiah Andosseh naît d’une dénonciation de l’Agence nationale d’investigation financière (Anif), qui constatera d’importants transferts de fonds de l’ancien Dg du Matgénie vers l’étranger.

Cette dénonciation donnera lieu, au cours de l’année 2005, à une mission du Contrôle supérieur de l’Etat au Matégnie. C’est le rapport de cette  mission qui est à l’origine de la récente condamnation de Jeremiah Andosseh, qui ne s’est jamais présenté devant le TCS.

BRM