Jean De Dieu Momo à Dschang: «S’il vous plait mes frères de la Menoua, accueillons nos amis, nos frères du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Montrons leur la générosité dont nous sommes capables»

C’est l’appel lancé par le membre du gouvernement à l’occasion de la récente visite de travail du ministre de l’Administration Territoriale dans la région de l’Ouest.

Jean De Dieu Momo était présent à Dschang (département de la Menoua, région de l’Ouest), le 27 août 2019, à l’occasion de la visite de travail du ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, allé remettre des dons aux déplacés de la crise dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest en prélude à la prochaine rentrée scolaire.

Le ministre délégué auprès du ministre de la Justice, originaire du département, en a profité pour lancer un appel aux populations de se montrer solidaires aux déplacés de la crise anglophone.

«Parce que nous sommes tous, à des degrés différents, des victimes collatérales de cette crise anglophone. Personnellement ma famille s’est enrichie de 10 personnes. 10 personnes venant du Nord-Ouest. Dont les maisons ont été incendiées, dont les familles ont été jetées dehors. Je me suis fait un grand plaisir de les accueillir», a indiqué l’avocat au Barreau du Cameroun.

[InArticle]
«S’il vous plait mes frères de la Menoua, accueillons nos amis, nos frères du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Montrons leur la générosité dont nous sommes capables. Quand nous allons récolter notre sac de pomme de terre, donnons-leur un seau. Quand nous allons récolter notre haricot donnons-leur un verre», a-t-il exhorté, soulignant au passage qu’il a déjà montré l’exemple.

«Moi, j’ai donné une portion de mon champ pour qu’ils puissent cultiver déjà. S’il y a des champs en jachère donnez les à cultiver à nos frères, de sorte qu’ils ne puissent pas avoir faim chez nous. Je pense en Afrique, quand il y en a pour un, il y en a pour tous», soutient Jean De Dieu Momo.

Selon les chiffres officiels, l’arrondissement de Dschang accueille environ 3500 déplacés réparties dans 700 familles.