camernews-bell

J. A. Bell : « Je n’ai pas été séquestré »

J. A. Bell : « Je n’ai pas été séquestré »

« Joseph Antoine Bell et Emmanuel Loga ont été séquestrés par Me. Emane, rapporteur de la Commission électorale de la Fécafoot dans la région du Littoral, alors qu’ils s’étaient rendus dans le cabinet de cet huissier pour déposer leurs dossiers de candidature ». Depuis ce lundi soir, cette information est reprise par plusieurs médias nationaux. Dans la ville de Douala notamment. Joint par nos soins, Mr Bell est catégorique : « Je n’ai pas été séquestré ».

Selon le candidat à la présidence de la Fédération camerounaise de football, la vérité dans cette affaire est loin d’être celle qui est racontée par plusieurs. « Il s’est passé que l’huissier qui a été désigné pour recevoir les candidatures pour l’élection régionale à la Ligue de football du Littoral n’était pas à son cabinet au moment où monsieur Loga (Emmanuel, Ndlr.) est arrivé », explique Joseph Antoine Bell. « Je ne suis pas candidat à une Ligue régionale, donc, je n’ai pas de liste à déposer. Je ne fais même pas partie d’une liste. Quand on dit que Bell n’a pas pu déposer sa liste, c’est du n’importe quoi », ajoute-t-il.

Concentré sur sa campagne, notamment son opération de charme auprès des présidents de clubs, Joseph Antoine Bell a trouvé une explication « simple » à cette désinformation. « Je suis une menace pour la mafia qui existe  », tranche-t-il.

 

camernews-bell

camernews-bell