camernews-issa-hayatou-somnole-maxifoot

Issa Hayatou réaffirme à Zurich qu’il n’est pas corrompu – Un journal affirme que le Président de la FIFA s’est endormi pendant la conférence de Presse

Issa Hayatou réaffirme à Zurich qu’il n’est pas corrompu – Un journal affirme que le Président de la FIFA s’est endormi pendant la conférence de Presse

François Carrard et Issa Hayatou, respectivement président de la Commission des réformes et  président par intérim de la Fédération internationale de football association (FIFA), ont animé ce jeudi 3 décembre 2015 au siège de l’instance à Zurich en Suisse, une conférence de presse pour évoquer le projet des réformes à la FIFA.

Malgré une matinée très agitée par les interpellations à Zurich, à la demande de la justice américaine, de deux hauts dirigeants de la FIFA (Alfredo Hawit et Juan Angel Napout) soupçonnés de corruption, le rendez-vous a été maintenu et il a eu lieu! Le président Issa Hayatou et ses pairs du Comité Exécutif de la Fifa, ont tenu leur seconde journée de réunion comme c’était prévue, ce jeudi 3 décembre 2015 au siège de l’instance à Zurich. A la fin des travaux du Comité Exécutif entamées depuis mercredi 2 Decembre 2015, certains sages de l’instance se sont présentés aux hommes et femmes des médias pour une conférence de presse. Au cours de cet échange, l’on apprendra que certaines réformes dont le but est de restaurer la crédibilité de la Fifa ébranlée depuis environ sept mois par une tempête anti-corruption, ont été approuvées et seront soumises  au vote des fédérations membres lors du congrès extraordinaires du 26 février 2016.

Dans le registre des réformes, les principales sont les suivantes: limitation à trois mandants de quatre ans pour le président de la Fifa et tous les autres hauts responsables de l’instance, séparation des fonctions politique et de management, publication des revenus du président de la Fifa et tous les autres hauts responsables, réduction du nombre de Commissions de 26 à 9. La réforme visant à instituer une limite d’âge, 74 ans, pour occuper un poste dans le gouvernement de la Fifa a été rejetée tout comme celle qui proposait de passer de 32 à 40 le nombre d’équipes à qualifier pour la phase finale de la Coupe du monde 2026.

A la suite du coup de filet de la police réalisé en matinée dans les rangs de la Fifa et l’occasion faisant le larron, la presse a demandé au président intérimaire de la Fifa s’il était corrompu. «Je ne suis pas corrompu car, si je l’étais, je ne serais pas là» a répondu le dirigeant camerounais. Comme si cette réponse ne suffisait pas, nos confrères français, notamment du journal en ligne de Maxifoot, ont choisi de publier une photo déshonorante (l’air endormi) du patron du football mondial. Selon Maxifoot, «Hayatou s’est tout simplement endormi quelques secondes» lors la conférence de presse. Faux ! rétorquent d’autres confrères présents dans la salle de conférence. «Pendant que Le président de la Commission des réformes faisait son exposé, le président Hayatou  lisait les documents qu’il avait sous les yeux. Rien à voir avec un quelconque endormissement. De toutes les façons, cette interprétation de la presse française ne me surprendra plus. A partir de ça, vous pouvez imaginer la gravité des manœuvres dans la bataille pour le contrôle de la Fifa» estime un confrère Sud-Africain qui a effectué le déplacement de Zurich.

 

camernews-issa-hayatou-somnole-maxifoot

camernews-issa-hayatou-somnole-maxifoot