camernews-ze-meka-defense

Interdiction de voyages: Rémy Ze Meka et les siens toujours interdits de séjour aux États-Unis

Interdiction de voyages: Rémy Ze Meka et les siens toujours interdits de séjour aux États-Unis

Selon l’hebdomadaire Camerounais « Essingan » reprenant les révélations des câbles diplomatiques de Wikileaks, l’ex ministre et les membres de sa famille nucléaire seraient encore sous le coup de cette interdiction.

Depuis quelques temps déjà, l’ancien ministre de la défense Rémy Ze Meka, son épouse Lydie, ses fils Yves Martial Ze Meka, Landry René Ze Meka, Eric Ze Meka, ainsi que sa fille aînée Marthe Marie Edwige Ze Meka sont sous le coup d’une interdiction de voyages aux États-Unis d’Amérique. C’est en application de l’ordonnance présidentielle 7750, contre certains hauts dignitaires du régime de Yaoundé. En fait, la mesure promulguée par l’ancien locataire de la maison blanche, Georges W. Bush, visait à endiguer la corruption, en refusant l’entrée sur le sol Américain aux auteurs de malversations et à leurs proches.

Pour mémoire, c’est dans un câble diplomatique, révélé par Wikileaks, que Janet E Garvet, l’ancienne ambassadrice des États-Unis au Cameroun avait formellement invité le département d’Etat Américain à abroger la validité des visas détenus par l’épouse et les trois fils de l’ex ministre de la défense.

Avant sa publication, le câble sus évoqué, alléguait clairement que Rémy Ze Meka n’avait pas de visa valide pour entrer aux États-Unis.

S’agissant de son épouse Lydie, directrice des ressources humaines à la CNPS et titulaire d’un visa A1 qui arrivait à expiration le 20 février 2008, des exhortations émanant de Yaoundé avec la mention «mauvais candidats», réclamaient explicitement l’annulation du sésame.

En même temps, l’ambassadrice Garvet avait demandé au département d’état de révoquer purement et simplement les visas de Ze Meka Yves Martial, Ze Meka Eric, Ze Meka René Landry; en sollicitant une fin de non-recevoir pour toute éventuelle demande de visa, émanant de Marthe Marie Edwige Ze Meka, fille de l’ancien ministre, étudiante au Canada à l’époque des faits.

 

camernews-ze-meka-defense

camernews-ze-meka-defense