Interdiction de la participation du cpp au défilé du 20 mai à yaoundé

Au terme d’une réunion relative à la préparation du défilé du 20 mai tenue ce mercredi 13 mai 2015 dans les locaux de la préfecture du Mfoundi à Yaoundé, les représentants du Cameroon People’s Party (CPP) conduit par Monsieur M. NDJAYIG NACK André Daniel, ont été surpris d’apprendre des lèvres du Préfet du Département du Mfoundi, Monsieur Tsila Jean Claude, que : « “Le CPP est suspendu du défilé depuis 2011 et ne pourra être réhabilité que lorsqu’il pourra changer son idéologie et ses pratiques”. Aussi les mandataires du CPP sont informés que leur parti ne pourra prendre part à ce moment symbolique pour chaque camerounais, pour des raisons sans fondements et à la limite fantaisiste.

Au moment où, nous nous apprêtons à commémorer les 43 ans de consécration de notre Unité Nationale, le Cameroon People’s Party s’indigne :

Du non-respect de la loi par le Préfet de Mfoundi. En tant que parti politique nous avons déposé notre notification pour le défilé par écrit, en bonne et due forme. Toute notification d’interdiction de défiler devrait se faire formellement, par écrit, en donnant les raisons légales explicites d’une telle interdiction.

De la confusion administrative dont fait preuve ce haut fonctionnaire. L’idéologie du CPP est décrit dans ses textes fondamentaux et fait partie des documents qu’a utilisé le Ministère de l’Administration Territoriale (pour lequel travail le Préfet de Mfoundi) pour accorder une autorisation de parti politique au CPP. D’où viendrait-il que cette même idéologie soit un motif pour l’interdiction de défiler le 20 mai ? A quelles « pratiques » M. le Préfet fait-il allusion ?

Du fait que certains hauts fonctionnaires de notre Etat, dont les salaires sont payés par nos impôts, oublient qu’ils travaillent pour le peuple camerounais et pas pour certains individus, ni pour certains partis politiques. Il est inconcevable et inacceptable qu’au moment où nous réfléchissons notre unité nationale, célébrons la diversité de notre nation et jetons les bases pour un Cameroun futur, un Cameroun leader ; il est inconcevable qu’en ce moment ci, le CPP, parti du peuple camerounais, soit marginalisé par un fonctionnaire confus.

Des incongruités et des inepties de M. le Préfet du Mfoundi. Il nous informe par voie orale que le CPP est interdit de défilé depuis 2011. Non seulement notre parti n’a reçu aucune notification à cet effet, mais le CPP prend bien et bel part au défilé dans de nombreuses ville sur l’étendue du territoire nationale depuis 2011. M. le Préfet se serait-il trompé de parti ?

Le CPP tient à rassurer les populations camerounaises de ce que, ces basses manœuvres ne nous émeuvent point. Le Cameroun People’s Party reste fidèle à son combat pour un Cameroun uni dans sa diversité, un Cameroun où chaque camerounaise et chaque camerounais bénéficie pleinement des ressources de notre pays. De ce fait, notre parti politique, votre parti politique, prendra part à la commémoration de notre unité nationale le 20 mai 2015. Nous célèbrerons les camerounais/es, nous célèbrerons le Cameroun uni, nous célèbrerons ce jour, pas si lointain où tous les fonctionnaires de notre pays ferons leur travail avec un seul leitmotiv « Le Peuple d’Abord ! »

Pour le Cameroun People’s Party, le Secrétaire Général