camernews-Touboro

Insécurité: Une prise d’otage coûte la vie à deux personnes non loin de Touboro (Nord)

Insécurité: Une prise d’otage coûte la vie à deux personnes non loin de Touboro (Nord)

Une tentative de prise d’otage a tourné au drame le 25 décembre 2016 au village Gob-Rey.

La fête de la Nativité a été ensanglantée à Gob-Rey, village situé plus de 150 km de Touboro dans la Région du Nord. Selon le récit de L’Œil du Sahel en kiosque le 27 décembre 2016, des hors-la-loi se sont infiltrés dans ce village aux premières heures de la matinée.

Ces derniers ont «investi le domicile d’Alhadji Abdoulaye alias Malloum. Ils ont tenté de prendre ce dernier en otage, mais celui-ci leur a opposé une forte résistance. Muni d’une machette bien aiguisée, il a taillé en pièces un de ses agresseurs. Celui-ci a succombé à ses blessures sur-le-champ. Ne pouvant donc le maîtriser et l’emmener avec eux, ils l’ont criblé de balles», rapporte le journal.

Alhadji Ahmadou, voisin du défunt raconte: «C’est vers 2h du matin qu’ils sesont introduits dans la concessiond’Alhadji Abdoulaye. Ilsn’étaient pas venus le tuer, maisle prendre en otage. Ils lui ont demandé de les suivre. Celui-cin’a pas voulu se laisser intimider.Il s’est saisi d’une machette et a découpé en morceau un de sesbourreaux. Il l’a décapité. Le brasde ce dernier était complètement détaché du corps et est tombé ausol. Il lui a aussi fendu la tête endeux. Ses complices lui ont tirédeux balles dans la poitrine etdeux autres dans la tête», témoigne-t-il.

Après leur forfait, les assaillants ont «essayé d’emporter la dépouille de leur complice pour ne pas laisser de traces. Pour ce faire, ils l’ont trainée sur une certaine distance avant de l’abandonner à quelques mètres de la maison de leur victime», renseigne L’Œil du Sahel. Le journal précise par ailleurs qu’Alhadji Abdoulaye avait déjà été fait otage en 2015. Il avait été conduit au Tchad avant d’être libéré.

camernews-Touboro

camernews-Touboro