camernews-Minsante-Orange

Innovation : Orange Cameroun lance la première hotline santé par sms en Afrique

Innovation : Orange Cameroun lance la première hotline santé par sms en Afrique

Orange Cameroun, a lancé le vendredi 09 mai 2014 à Yaoundé, la première hotline santé par sms en Afrique. C’était au cours d’une double cérémonie, qui a aussi servi de prétexte à la signature d’une convention cadre, entre la filialecamerounaise d’un des géants de la téléphonie mobile française, et le ministère de la Santé Publique du Cameroun.

Cette initiative qui est baptisée « My healthline », est la première du genre dans le groupe Orange.  Elle bénéficie dans ce pays d’Afrique centrale de la collaboration du ministère de la Santé Publique.

De manière générale, il s’agit de donner une réponse aux préoccupations des parties prenantes. Par la mise en œuvre de ce produit, Orange Cameroun, envisage de donner une réponse aux préoccupations des différentes parties prenantes, dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (Rse).

Innovation

« My healthline » est un service qui vient répondre à un besoin de sensibilisation, de prévention et d’information, sur les questions majeures de santé concernant les populations camerounaises.

Ce service permettra à toute personne détentrice d’un téléphone mobile avec une puce orange fonctionnelle, de bénéficier par sms, des services spécialisés sur 200 questions environ. A raison de 200 Fcfa, par coût de sms envoyés au 929.

Il ne remplacera pas les diagnostics des médecins, ne donnera pas de prescription médicale. Il sera ouvert de 08h à 22h.  Le service s’engage à répondre sous une heure à une question posée de manière anonyme et confidentielle.

La raison principale qui justifie le lancement de « My healthline » est de garantir l’accès à la prévention.
Pour madame Elisabeth Medou Badang  Orange Cameroun a la chance d’évoluer dans une industrie dynamique, « la téléphonie mobile est une technologie les plus présentes et les plus disponibles dans le monde et particulièrement en Afrique. Le Cameroun bénéficie d’un taux d’équipement de téléphonie mobile de 72 %, à Orange Cameroun nous considérons que nous avons la responsabilité de tirer le meilleur parti de cette situation, pour accompagner du mieux possible, le développement de notre pays et aider à la résolution des problèmes de société dans notre environnement » a souligné le dg d’Orange.

Et, de poursuivre « My Healthline  n’est pas la première initiative que nous menons en matière de santé. C’est ainsi que nous sommes fiers d’accompagner depuis 2010, l’Oms dans la lutte contre les pandémies en apportant des outils d’informations à partir des centres de santé sur tout le territoire » a précisé le top management d’Orange Cameroun.

Qui s’engage, à respecter les termes du contrat avec l’Etat « au terme du contrat que nous venons de signer, nous nous engageons sur une durée de cinq ans, notamment à respecter les orientations de la stratégie sectorielle de la santé, tous les documents qui en découlent, tels qu’approuvés par le ministère de la santé et portés à notre connaissance, nous nous engageons à appuyer le ministère de la Santé Publique en matière de technologie de l’information et de la Communication » a-t-elle conclu.

Un engagement salué par André Mama Fouda le ministre de la Santé Publique du Cameroun qui reconnaît que le partenariat avec les acteurs du secteur de la santé a produit des résultats porteurs « depuis 2007 le partenariat avec les acteurs du secteur de la santé, produit des résultats porteurs et nous amènent de ce fait, à rechercher davantage d’autres partenaires pour nous accompagner dans la réalisation de notre mission qui est d’améliorer et de préserver l’état de santé des populations camerounaises qui est un gage de croissance économique pérenne ».

Un coût prohibitif ?

Delor Magellan Kamgaing, président de la Ligue camerounaise des consommateurs, reconnaît que le produit est innovant, mais le coût est prohibitif « c’est un service qui est intéressant pour le consommateur, mais malheureusement, comme d’habitude, le prix est prohibitif. 200 Fcfa c’est assez exorbitant. Nous souhaitons qu’Orange baisse le prix à 100 Fcfa par exemple » a rétorqué  le président de la Lcc ». Et, de poursuivre «chaque fois que les droits des consommateurs sont atteints, nous menons des actions. Nous allons engager des négociations pour qu’on baisse les prix. Nous allons mener des actions radicales mais pacifistes pour discuter du prix avec Orange Cameroun ».

Innovation : Orange Cameroun lance la première hotline santé par sms en Afrique ::Cameroon