camernews-kribi

Infrastructures: L’opérationnalisation du port autonome de Kribi est imminente

Infrastructures: L’opérationnalisation du port autonome de Kribi est imminente

La direction de cette institution portuaire annonce sa mise en service pour novembre prochain. La plateforme est attendue avec impatience.

La Direction de l’autorité portuaire de Kribi  dresse un bilan à mi-parcours, non exhaustif de ce qui constitue, les actifs et passifs du Port Autonome de Kribi (PAK), dans un document d’une vingtaine de pages. Tout d’abord, ses atouts. Situé au centre du golfe de Guinée, le port permet de capter les flux de trafics en direction ou en provenance des pays sans littoral. Des quais fondés à 16 m de profondeur, capable d’accueillir des navires de 400 m de taille et emporter 100.000 tonnes de marchandises. Le port de Kribi s’est doté d’un système d’information permettant à tous les usagers de disposer des données pertinentes en temps réel afin d’optimiser la fluidité  des trafics navires et marchandises.

D’après Le Quotidien de l’Economie paru le 21 août 2017, le document indique que le port a ouvert le bail des signatures des contrats et des partenariats. Ainsi, le 25 juillet 2017, le PAK a signé un contrat d’exploitation et le développement du terminal à conteneur qui a accueilli un mois plus tôt (22 juin) son premier navire, le Medi Lisbon. Ce vraquier de 189m de long pour 50 000 tonnes, était affrété par l’entreprise Biomass Cameroon pour une expédition d’une cargaison  de 27500 tonnes de copeaux d’hévéa.

Le PAK  a aussi noué des partenariats institutionnels et signé des conventions au cours des six derniers mois. Le 04 avril 2017, indique le quotidien, une convention est signée avec le port autonome de Douala (PAD), le 24 mai 2017 avec le port de Tanger, le 13 mars 2017 avec le grand port maritime du Havre où plusieurs agents ont été formés, le 12 juillet le PAK signe un protocole d’accord avec le Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE) et le 08 août dernier, avec le conseil national des chargeurs (CNCC). Ce énième protocole d’accord signé simplifie les procédures de passage des marchandises, et dématérialise les procédures du commerce international tout en rendant les coûts de passage compétitifs.

Le journal fait savoir que le CNCC aura pour mission de faire une promotion commune des activités du PAK, développer des projets d’infrastructures et logistiques répondant aux besoins des chargeurs. Toutefois, d’ici le mois de novembre prochain, le port autonome de Kribi envisage une extension du terminal à conteneurs de 700 m de linéaire de quai visant à le porter à 1050 m. La construction sur la digue d’un terminal aluminier et d’un terminal à hydrocarbures, la construction des diverses infrastructures d’accompagnement, notamment d’une capitainerie. Il est aussi prévu la mise sur pied d’un guichet unique des opérations du commerce extérieur et l’élaboration d’un code de procédures.

camernews-kribi

camernews-kribi