camernews-camfoot

Infrastructure : Le stade municipal de Bafoussam en état de ruine

Infrastructure : Le stade municipal de Bafoussam en état de ruine

Lugubre, l’antre mythique du Tout puissant l’est devenu davantage après le passage d’un orage dans la nuit du 2 au 3 mai dernier. Charpente inexistante à certains endroits, tôles pliées ou totalement enlevées à d’autres ; les stigmates de l’orage qui a sinistré le stade municipale de Bafoussam dans la nuit du 2 au 3 mai dernier, sont encore perceptibles ce samedi 23 mai 2015.

Une vingtaine de jours plus rien n’a été fait, ni par les responsables du stade, ni par la municipalité de Bafoussam 1er, propriétaire de ce stade, encore moins par les dirigeants du Tpo. C’est donc à la merci des intempéries que le public s’installe pour vivre l’une des confrontations de la 17ème journée du championnat national Ligue 2, entre le Racing club local et les Matelots de la capitale économique. Au cours de la rencontre un obscurcissement brusque du ciel a donné lieu à scène une débandade totale dans les escaliers poussiéreux qui font office de gradins. « C’est même quel genre de stade ça ? Pourquoi on ne peut pas remettre la toiture qui a été enlevée par l’orage ? »,s’interroge un supporter du Racing énervé. Mais sa question reste sans réponse jusqu’à ce mercredi 27 mai 2015. Visiblement, les parties prenantes dans la réhabilitation de ce stade, n’en font pas une priorité. Et, le club porte flambeau de la ville de Bafoussam, ainsi le club de grotte sacrée de Baham, pourraient voir leurs matches à domicile, délocalisés à Bandjoun si ce stade n’est pas remis à jour. La menace apprend-on, a été brandie par la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc). Une menace qui avait déjà été faite avant le début championnat. En faisant fi des autres aspects importants pour la tenue des rencontres des championnats dont elle a en charge l’organisation, la Lfpc avait plutôt mis l’accent sur les vestiaires. Précipitamment, les dirigeants ont été contraints de transformer les toilettes du stade de Bamendzi en vestiaires pour permettre l’homologation de ce stade.

JPEG - 181.2 ko

D’après nos informations, la commune de Bafoussam 1er hésiterait à investir dans ce stade pour la simple raison que, dans les mois à venir des travaux plus important devraient y être entrepris par l’Etat du Cameroun. Car le stade municipal de Bafoussam fait partie de ceux qui ont été choisis pour servir de stade d’entrainement lors de la coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 prévue au Cameroun et dont Bafoussam abritera l’une des poules.

En attendant l’effectivité de ces travaux, Racing de Bafoussam et Fovu de Baham ont reçu leurs adversaires durant la première du championnat, respectivement de Ligue 2 et de Ligue 1, dans ce qui ressemble mieux à un champ de ruine qu’à un stade de football.

Gaël Tadj

JPEG - 277.9 ko
JPEG - 288.2 ko
JPEG - 285 ko
JPEG - 259.6 ko
JPEG - 298.3 ko