camernews-aes sonel

Inédit – AES-Sonel: Le Sous-Préfet de Moloundou encourage les pratiques de sorcellerie

Inédit – AES-Sonel: Le Sous-Préfet de Moloundou encourage les pratiques de sorcellerie

Il a rédigé et transmis une lettre au Directeur Général d’ «Aes Sonel» dans laquelle il présente les doléances des sorciers de Moloundou.

 

Moloundou fait partie des quatre circonscriptions administratives qui justifient les 30 389 km2 du département de la Boumba et Ngoko dans la région de l’Est. Les autres arrondissements sont Yokadouma, Gari Gombo et l’ex-district de Salapoumbe qui venait d’être érigé en arrondissement à la faveur d’un décret du Président de la République portant nouvelle organisation administrative du Cameroun Moloundou, bien que plus ancien arrondissement que Salapoumbe, semble vivre encore l’ère primitive en ce début du 21 ème siècle où vitesse, émancipation et scientificité des choses sont la mode et la vogue. INCROYABLE POURTANT VRAI Ce n’est pas Avom Dang, administrateur civil et diplômé de l’Enam, de son statut de Sous- préfet de Moloundou dont il est le garant de l’intégrité qui nous démentirait. D’ailleurs, il en sait de terre dans une unité administrative au Cameroun ne veut seulement pas dire qu’on est le représentant personnel du Chef de l’Etat. On doit aussi et foncièrement défendre les intérêts (et c’est ce qu’il fait) des populations même sorcières. Pour preuve, il vient de commettre, dans cette lancée qui lui est coutumière, une correspondance extraordinaire et qui fait l’objet de beaucoup de curiosité, adressée au directeur général d’«Aes-Sonel». Cette correspondance a été enregistrée dans son service d’ordre sous le N°42/L/B12.01/BAAJP du 08 avril 2014 et est sous couvert le préfet de la Boumba et Ngoko. Dans celle-ci, il présente et défend les doléances liées aux pratiques de sorcellerie de certaines vieilles femmes de Moloundou contre les installations électriques. «Les sorciers, après avoir déroulé leur chapelet de besoins nous ont avoué que si la Sonel connaît autant de déboires, c’est parce que cette dernière n’a jamais procédé à une inauguration officielle de ses installations d’une part, d’autre part que du fait haute tension, ils (les sorciers : Ndlr) se voient obligés de procéder à l’atterrissage de leurs avions mystiques à Nguilili, une localité située à 17 km de la ville (de Moloundou Ndlr), ce qui leur coûte beaucoup d’argent pour les locations de motos retour à Moloundou et le tout pour rien», écrit le Sous-préfet pour informer le directeur général d’«Aes-Sonel» des dys-fonctionnements que causent ses installations aux sorciers de Moloundou. Le directeur général d’«Aes Sonel» fait donc dépenser les sorciers de Moloundou pour rien, parce qu’il ne fait rien pour eux, alors qu’il a fait occuper leur espace aérien. Heureusement que grâce aux Sous-préfet de la localité, il a donc désormais la recette pour assurer la survie de ses installations dans l’arrondissement de Moloundou: veiller à procéder «à l’inauguration officielle des installations» chaque fois qu’elles sont implantées, sinon, les sorciers de Moloundou, avec la complicité du Sous-préfet veilleront à ce qu’elles ne fonctionnent pas. DOLEANCES GASTRONOMIQUES Le tort causé par la société distributrice d’énergie électrique aux sorciers n’est pas sans conséquence. Une liste présente sollicitée, dit-on par les sorciers, a été dressée suite de la réunion présidée le 04 avril 2014 par le Sous-préfet sur la question. «C’est ainsi qu’avant de dresser un procès-verbal y relatif et leur boire un breuvage par lequel tous vont s’engager officiellement à ne plus poser ce genre d’acte, tous les chefs traditionnels ainsi que le maire de Moloundou ont proposé que les présents à donner par Aes Sonel soient consistants afin que tous les autres sorciers déjà répertoriés soient satisfaits», a insisté Avom Dang dans ses écrits. La consistance porte sur une liste non exhaustive des présents: 10 sacs de riz, 10 cartons de savons, 01 carton de cube magie, 10 cartons d’huile, 10 filets d’oignons, 01 bœuf entier, 30 cartons de vin rouge, 30 couteaux de 300 FCFA, 30 machettes, 10 sacs de sel, 30 limes, 20 litres de vins traditionnels, pour ne citer que ceux-là. Bien que les doléances des sorciers soient l’objet de la lettre, le représentant de Paul Biya à Moloundou ne s’est pas oublié lui-même. «500.000f pour le déplacement du Sous-préfet…». A-t-il ajouté comme énième doléance le chapelet égrené des présents. Avom Dang est-il devenu lui-même sorcier? Est-il originaire de Moloundou? Que veut-il faire avec la somme de 500 000 FCFA? Est-ce une manière d’escroquerie le directeur général d’«Aes Sonel»? Lui seul peut répondre à ces questions. AUTORITE ADMINISTRATIVE OU TRADITIONNELLE L’objectif poursuivi par la «réunion était de mettre un terme aux nombreuses pannes ainsi que des explosions de groupes enregistrées au niveau de la centrale thermique de céans d’une part, d’autre part le rétablissement immédiat de l’énergie électrique partie depuis deux jours et sans raison alors que tous les moteurs étaient en état defonctionnement normal», rappelle le Sous-préfet en bon administrateur. Le chef de terre de Moloundou, ajoute que les vielles sorcières ont fait en sorte que la lumière revienne sur le champ. Chose que les techniciens qualifiés d’«Aes-Sonel» mis en mission spécialement pour la cause n’ont pas pu réaliser. Seulement, ces vielles sorcières n’ont obéit qu’à la suite d’un acharnement mystique perpétré contre elle séance tenante par le collectif des chefs traditionnels. Pourquoi alors Avom Dang, après le rétablissement normal de la lumière a-t-il tenu aux doléances si ce n’est Moloundou, l’acte du Sous-préfet qui n’a rien de silencieux serait-il un travers ou un manquement pour la survie de l’autorité administrative qu’il incarne ou de la force publique dont il est le garant dans son unité de commandement, soit-il à Moloundou dans la région de l’Est, où on sait déjà que Avom Dang, depuis son arrivée comme sous-préfet, use de tous les moyens pour faire valoir la volonté des sorciers et apprentis sorciers de la localité, quand il se ne dissimule pas en eux pour demander le «carburant de 500 000 f» à une société. AU SECOURS Les causes produisent forcément des effets, c’est ce que semble ignorer Jean David Bilé de Aes-Sonel lorsqu’au nom de l’électricité fait des installations qui occasionnent des atterrissages forcés lors des voyages de nuit des sorciers de Moloundou qui sont obligés de payer les motos pour la suite du t
rajet alors qu’il ne leur donne rien, même pas une inauguration de ses propres installations. 
Que Dieu vienne en aide aux populations de l’arrondissement de Moloundou et même de tout le département de la Boumba et Ngoko. D’ailleurs, c’est peut-être à cause de cela que l’on a tout récemment, à quelques jours de la fête pascale, noté une apparition que l’on attribue à Jésus Christ Emmanuel de Nazareth dans une banlieue de Yaoundé. C’était au lieu-dit Minkan dans un domicile privé, chez dame Amougui dont l’époux actuel, qui est en formation à l’Enam et avec qui elle a eu ses deuxièmes noces, est le neveu du Chef de l’État. Elle-même est fonctionnaire des impôts en chômage technique «faute de poste de travail». Wonder shall never end!

 

camernews-aes sonel

camernews-aes sonel