camernews-plage-de-Rosette-egypte

Immigration clandestine: 55 morts dans le naufrage d’un bateau de migrants en Égypte

Immigration clandestine: 55 morts dans le naufrage d’un bateau de migrants en Égypte

Selon l’armée égyptienne, 163 personnes ont pu être secourues sur les lieux du naufrage, à 12 kilomètres au large de la ville de Rosette, sur la côte nord de l’Égypte, point de départ d’un nombre grandissant de personnes pour une traversée périlleuse vers l’Europe.

Un nouveau drame comme l’on enregistre souvent chez les candidats africains à l’immigration vers l’Europe. Jeudi, un bateau de pêche ayant à son bord environ 200 personnes a fait naufrage au large de l’Égypte, faisant 55 morts. «On était 200, le bateau était déjà bondé. Deux cents autres sont arrivés. Le bateau a penché sur le côté et a commencé à couler», a raconté Ahmed Mohamed, un survivant, rencontré sur son lit d’hôpital par France 24.

Sur la plage au nord de Rosette, à l’embouchure du Nil, des dizaines de personnes s’étaient rassemblées jeudi dans l’attente d’informations concernant leurs proches disparus. Des responsables ont par ailleurs annoncé que quatre Égyptiens, passeurs présumés, avaient été arrêtés sur des soupçons de «trafic d’être humain» et «homicide involontaire». Un mandat d’arrêt a été émis contre neuf autres personnes pour les mêmes chefs d’accusation, a précisé une de ces sources à l’AFP.

Dans un communiqué, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a appelé le Parlement égyptien à adopter un projet de loi préparé par le Gouvernement pour lutter contre le trafic d’êtres humains, un texte qui prévoit «des peines de prison et des amendes conséquentes pour les passeurs et leurs complices».

Depuis le début de l’année, des centaines de personnes à bord d’embarcations de fortune ont été secourues ou interceptées par les gardes-côtes égyptiens. Mais aucun naufrage n’avait enregistré des pertes en vies humaines de cette ampleur. Plus de 10.000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée depuis 2014, dont plus de 3.200 depuis le début de 2016, selon le HCR.

camernews-plage-de-Rosette-egypte

camernews-plage-de-Rosette-egypte