camernews-Minawao

Humanitaire: Le Cameroun prendra en charge 90 000 réfugiés en 2017

Humanitaire: Le Cameroun prendra en charge 90 000 réfugiés en 2017

C’est ce qui ressort du lancement du Plan de réponse régional 2017 pour les réfugiés, le 16 décembre 2016 à Yaoundé.

La zone du Lac Tchad devrait accueillir moins de réfugiés en 2017 qu’en 2016. 458 000 personnes en détresse sont attendues. On en attendait 514 000 au cours de cette année qui s’achève. Une situation qu’explique bien Filippo Grandi, le Haut-commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés

«Malgré l’aggravation de la crise au nord-est du Nigéria et une augmentation exponentielle des besoins humanitaires dans cette Région, je reste optimiste par le fait que le nombre de personnes directement touchées par l’insurrection de Boko Haram dans les pays d’asile soit resté relativement stable. En effet, le RRRP (Plan de réponse régionale pour les réfugiés, NDLR) de 2016 prévoyait 230 000 réfugiés et 284 000 personnes des communautés hôtes pour un total de 514 000 personnes. En 2017, l’objectif est de 458 000 personnes, y compris les réfugiés (183 000), les déplacés, les rapatriés et les communautés d’accueil. Cette réduction traduit probablement l’effort conjugué des quatre pays et d’autres partenaires qui ont décidé de travailler ensemble contre l’insurrection», lit-on dans L’Œil du Sahel en kiosque le 19 décembre.

Le diplomate onusien s’exprimait à l’occasion du lancement du Plan de réponse régionale 2017 pour les réfugiés. D’après ledit plan, souligne le journal, 110 000 réfugiés dans le besoin ont été ciblés en territoire camerounais. 90 000 parmi eux seront pris en charge en 2017. Ceci pour une enveloppe «d’environ 67,25 millions de Dollars US. C’est ce qui justifie l’appel de fonds lancé par le Haut-commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, à hauteur de 241 millions de dollars US», ajoute encore le journal.

Dans les mêmes prévisions, 36 066 enfants nigérians devraient être scolarisés. En plus, l’insécurité alimentaire devrait être réduite de 41% dans le camp de Minawao.

Selon René Emmanuel Sadi, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, «à ce jour, leCameroun abrite environ 350 000réfugiés de différentes nationalitésparmi lesquels de plus de 80 000réfugiés nigérians recensés pour laplupart dans le camp de Minawao,d’autres qui sont disséminés dansdes localités de la région del’Extrême-Nord et dans des famillescamerounaises d’accueil. Dans lamême région, le nombre de déplacésinternes est estimé aujourd’hui à plus de 200 000. Face à l’immensité des besoins et à l’ampleur de cettetragédie humaine, le Cameroun quipaie ainsi un lourd tribut du fait decette double crise humanitaire etsécuritaire consent des sacrifices etdes efforts importants pour offrir àces populations en détresse desconditions d’accueil dignes, pacifiques et pour leur faciliter l’accèsaux services sociaux de base».

camernews-Minawao

camernews-Minawao